Deuxième participation aux séries éliminatoires

Saint-Pierre satisfait de sa saison

Justin Saint-Pierre a passé une partie de la... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Justin Saint-Pierre a passé une partie de la journée d'hier avec les élèves de l'école primaire Riverside.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir fait les séries lors des deux dernières saisons, l'arbitre Justin Saint-Pierre a le sentiment d'avoir gagné le respect des joueurs de la Ligue nationale.

Pour une deuxième année de suite, l'officiel originaire d'Albanel a poursuivi son travail en éliminatoires. Il a oeuvré dans cinq séries, mais pas celle entre le Canadien et les Sénateurs d'Ottawa. Justin Saint-Pierre a ensuite poursuivi l'aventure lors des deux rondes suivantes comme arbitre remplaçant. Il n'a toutefois pas eu à sauter dans l'action. Il est finalement rentré dans la région en début de semaine. «Je suis très satisfait. Ce sont de longues saisons, mais ça va super bien et je prends de l'expérience. Ça paraît sur la patinoire. Je suis plus respecté des joueurs. Un coup tu fais les séries, c'est le jour et la nuit en terme de respect, c'est incroyable», d'indiquer Justin Saint-Pierre, confiant que les joueurs criaient beaucoup moins après lui, pour contester ses décisions par exemple.

Après avoir fait son baptême éliminatoire en 2014, la fierté d'Albanel s'attendait encore une fois à travailler lors de la grande danse du printemps. Le dernier mot ne lui appartenait pas, mais il avait l'impression d'avoir de nouveau mérité ce privilège. «Tu es tout le temps nerveux. Tu ne sais jamais si tu vas passer. Encore cette année, je me demandais si j'allais continuer. Il y en a qui font les séries depuis de nombreuses années et qui ne passent pas. Ça dépend de la saison. J'étais confiant, mais ça fait un petit velours d'avoir la bonne nouvelle», d'exprimer Justin Saint-Pierre, expliquant que de faire les séries lui assure de conserver son poste pour au moins les deux prochaines saisons, ce qui lui procure une sécurité d'emploi.

«La prochaine étape, c'est tout le temps d'aller le plus loin dans les séries. C'est de même que ça marche. C'est sûr que je serais prêt, mais ce n'est pas moi qui décide. J'attends de voir ce qu'ils vont décider», reprend Saint-Pierre qui à 43 ans, fait partie des jeunes arbitres de la Ligue nationale, même s'il peut être qualifié de vétéran. Il célébrera en novembre prochain le 10e anniversaire de son premier match. Il jure apprécier tout autant son travail. «Comme un bébé», lance celui qui, l'hiver, est installé dans la région de Columbus, en Ohio.

Hier, Justin Saint-Pierre a rencontré les élèves de l'école primaire anglophone Riverside. En plus de répondre à leurs questions, il leur a remis des cartes de lui autographiées.

L'été dernier, il avait passé une partie de la période estivale à se remettre d'une fracture de stress au pied. Cette fois, il est en pleine forme et s'entraînera lors des prochains mois tout en en profitant pour refaire le plein d'énergie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer