6000 cyclistes au départ

Laprise réussit La Boucle

Environ 45 minutes avant le départ, Philippe Laprise... ((Courtoisie))

Agrandir

Environ 45 minutes avant le départ, Philippe Laprise s'est fait photographier en compagnie de Pierre Lavoie.

(Courtoisie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Philippe Laprise s'était donné le défi de faire La Boucle de 135 kilomètres dans le cadre du Grand défi Pierre Lavoie. Et comme la très grande majorité des 6000 cyclistes à la ligne de départ, il y est parvenu.

L'humoriste de Jonquière et animateur d'émissions jeunesse avait déjà laissé entendre dans une conversation qu'il ne pouvait imaginer le jour où il embarquerait sur un vélo et qu'il pourrait rouler sur une aussi longue distance.

«C'est vrai que j'avais dit ça il y a quelques années. Mais à Noël, j'ai dit à Mylène (sa conjointe) que nous étions pour nous inscrire à La Boucle. On s'est entraînés et on est prêts. J'ai perdu 35 livres pour y parvenir», a raconté Philippe Laprise, un peu avant le départ.

«Là je peux dire que je suis ému et très fatigué, a commenté le Jonquiérois après avoir franchi la ligne d'arrivée. C'est tout ce qui entoure cette boucle qui me rend ému. On a vu du monde partout dans les municipalités que nous avons traversées.»

«C'est tout de même stressant de rouler avec des cyclistes qui sont habitués de le faire en groupe. Le parcours n'a pas été très facile. Il y a eu de bonnes montées à faire. On arrivait en haut fatigué, mais on l'oubliait lorsque l'on descendait. Je suis très content de ce que nous avons fait. Ce fut une véritable belle expérience», ajoute-t-il.

Le Jonquiérois a tellement aimé l'aventure qu'il entend être de retour l'an prochain, surtout que La Boucle devrait se dérouler en Montérégie, près de sa résidence à Chambly.

Randonnée exigeante

Les boucleurs ont trouvé la randonnée assez exigeante. En plus des montées, il y a eu du vent et l'une des premières journées chaudes de l'été.

Malgré les difficultés, tout le monde affichait un large sourire en franchissant l'arche d'arrivée. Personne ne semblait avoir de critiques à formuler, bien au contraire.

Il était possible de voir la fatigue dans leur visage, mais aussi une grande satisfaction, car pour plusieurs des participants, il s'agissait d'une première expérience du genre.

S'il a fallu près de 45 minutes pour que les 6000 cyclistes participants à La Boucle puissent passer l'arche de départ, samedi matin, au centre-ville de Montmagny, les organisateurs ont compté le double du temps, soit près de 90 minutes, pour qu'ils franchissent la ligne d'arrivée.

Dernière journée aujourd'hui du GDPL 2015. Ce sera Bécancour-Sorel-Tracy, ensuite vers Brossard et une finale à Montréal...

Partager

À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer