Répondant médical des Saguenéens

Nepton devra laisser sa place

Avec les Saguenéens depuis 37 ans, Renald Nepton... ((Archives))

Agrandir

Avec les Saguenéens depuis 37 ans, Renald Nepton ne pourra plus occuper le poste de répondant médical en raison d'une exigence des assureurs.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

En raison d'une nouvelle règle dans la Ligue canadienne de hockey, Rénald Nepton ne pourra plus occuper le poste de répondant médical des Saguenéens. La personne responsable de cette fonction derrière le banc de chaque équipe devra dorénavant être formée académiquement.

Selon les informations obtenues par Le Quotidien, cette nouvelle règle, mise en place dans les trois ligues juniors au pays, est une exigence des assureurs et touche les postes de physiothérapeute, soigneur et répondant médical, dans le but d'éviter des poursuites. Avec les Saguenéens depuis bientôt 40 ans, Rénald Nepton avait appris son métier «sur le tas» au fil des ans et même s'il a suivi de nombreuses formations, son expérience ne peut pas être reconnue. Il semble que deux autres équipes soient touchées par cette nouvelle mesure.

Une rencontre a eu lieu avec le commissaire de la Ligue de hockey junior majeur du Québec, Gilles Courteau, lors du tournoi de la coupe Memorial à Québec, mais n'a pas permis de trouver une solution au problème. Renald Nepton est présentement à Sherbrooke avec l'organisation chicoutimienne. Il a refusé de commenter hier, disant simplement que toute son attention était sur le repêchage de samedi et qu'il regarderait ses options par la suite. Il ne sait pas non plus s'il sera de retour avec l'équipe la saison prochaine. Il est associé avec les Saguenéens depuis la fin des années 70 et a occupé de nombreuses fonctions.

Pour sa part, le DG et entraîneur-chef des Saguenéens, Yannick Jean, se penchera sur le dossier après le repêchage pour évaluer toutes les options possibles. «C'est jamais le fun, ce genre de situation. Ça fait quand même 37 ans qu'il est avec les Sags. Mais c'est une exigence de la ligue et on s'y conformera», a indiqué Yannick Jean.

Si cette nouvelle mesure est maintenue, elle occasionnera également une réorganisation chez les Saguenéens ainsi que des dépenses supplémentaires. Le cogestionnaire des Sags, Alain Deschênes, a toutefois été clair sur un point: il n'est pas question de ne pas garder Rénald Nepton dans l'entourage de l'équipe.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer