Gala Impact sport Production

Des flammèches à prévoir

Richard Arsenault et Guillaume Coudé ont fait la... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Richard Arsenault et Guillaume Coudé ont fait la limite de poids sans problème, hier. Les deux pugilistes tenteront de conserver leur fiche respective sans défaite.

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

La finale du gala Impact sport Production entre le Chicoutimien Guillaume Coudé et Richard Arsenault devrait faire des flammèches dans le ring, ce soir, à l'hôtel La Saguenéenne. Si la pesée d'hier après-midi s'est déroulée sans histoire, les deux pugilistes ont par la suite affiché leurs couleurs en entrevue.

Originaire de Summerside, à l'Île-du-Prince-Édouard, Richard Arsenault sera envoyé dans un environnement hostile, lui qui n'a toujours pas subi de défaite chez les professionnels avec trois victoires et une nulle. À l'écouter, il n'est pas venu au Saguenay pour faire office de figurant, mais bien pour la victoire. Il aimerait bien terminer le combat avant la limite de six rounds.

«Bien sûr, a-t-il lancé avec le sourire. Je ne vais pas rester avec lui et y aller coup pour coup. C'est un bagarreur (brawler), c'est son style, mais pas le mien. Je suis plus sur le mouvement. S'il rentre, je vais en profiter.

«J'aime profiter des coups que l'adversaire m'envoie avec une contre-attaque. J'aime les boxeurs agressifs. Guillaume convient très bien à mon style, de poursuivre Arsenault qui, malgré son nom, s'exprime exclusivement en anglais. Ce sera un bon combat. Il va venir vers moi avec force. Ça s'allie bien à mon style. J'en profite avec ceux qui viennent vers moi agressivement.»

Coudé réplique

«C'est drôle, je me disais la même affaire que lui», a répondu Guillaume Coudé lorsque mis au courant des déclarations de son adversaire.

«On va voir comment il va réagir dans le ring. Je vais faire ma boxe et placer mes coups. Peu importe comment il va réagir, c'est Guillaume qui est dans le ring», d'indiquer le boxeur chicoutimien qui ne cherchera pas le K.O. à tout prix.

«Ce n'est pas quelque chose que je cherche, mais avec ma force de frappe, ça peut arriver, a-t-il annoncé. Je veux juste donner un bon combat au public. Si ça va à six rounds, ce sera tant mieux. Ça va être de l'expérience. Mes derniers combats se sont terminés par des K.0. rapides. J'ai fait seulement quatre rounds dans mes trois derniers. Ce n'est pas beaucoup. Je sais que Richard peut m'en donner six. Si ça va à la décision, c'est tant mieux, et si c'est le K.0., évidemment, on va être contents.»

Fidèle à son habitude, Guillaume Coudé demeurait très calme à la veille de sa première finale professionnelle devant son public. Il tentera également de préserver sa fiche sans défaite de cinq victoires (4 K.O.) et une nulle. «C'est un honneur que Michel (Desgagné) et David (Grenon) me fassent confiance pour être la tête d'affiche. Ce n'est pas vraiment une pression supplémentaire. Que je sois en finale, ou premier combat, je suis chez nous quand même. Ça va être à moi de bien réagir», a commenté le favori local.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer