Glace 1 du complexe Jean-Claude Tremblay

Le nom de Valérie Maltais immortalisé

La Baieriveraine Valérie Maltais (2e à partir de... ((Archives CANADIAN PRESS/Nathan Denette))

Agrandir

La Baieriveraine Valérie Maltais (2e à partir de la gauche) passera à la postérité puisque Saguenay a accepté de donner son nom à la glace 1 du Complexe Jean-Claude Tremblay, là où elle a fait ses débuts en patinage de vitesse courte piste. Après Vancouver en 2010, Maltais a participé aux Jeux de Sotchi où elle a remporté la médaille d'argent au relais avec ses coéquipières Marianne Saint-Gelais (Saint-Félicien), Jessica Hewitt et Marie-Ève Drolet (Laterrière).

(Archives CANADIAN PRESS/Nathan Denette)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

Le nom de la médaillée olympique Valérie Maltais sera bientôt immortalisé dans sa ville natale. Le comité exécutif de Ville de Saguenay vient d'entériner la proposition visant à donner le nom de la patineuse de vitesse à la glace #1 du Complexe Jean-Claude Tremblay, là où elle a donné ses premiers coups de patin sous les couleurs du club des F-18.

La fierté de La Baie entretient d'ailleurs des liens étroits avec son club d'origine et profite de ses visites dans la région pour rencontrer la relève ou les dirigeants du club de patinage de vitesse courte piste.

«Ça reste le Complexe Jean-Claude Tremblay, précise Luc Boivin, conseiller de l'arrondissement La Baie. Jusqu'à présent, on appelait ça la glace 1 et la glace 2. Sur la glace 1, c'est là que s'entraîne le club de patinage de vitesse. Le club a milité fort pour qu'on nomme cette glace au nom de Valérie qui a participé à deux Jeux olympiques (Vancouver 2010 et Sotchi 2014) et qui est super impliquée.» M. Boivin a confirmé qu'il avait communiqué avec la patineuse qui s'entraîne au centre national à Montréal, d'abord pour s'assurer qu'elle était toujours d'accord avec la démarche et pour l'informer que même si la nouvelle était rendue publique, une cérémonie officielle sera tenue en présence des membres du club F-18.

«On va regarder les disponibilités avec les gens du club F-18 qui nous avaient réitéré la volonté de voir le nom de Valérie amené au Panthéon des sports sur glaces de La Baie», mentionne-t-il.

Ce dernier rappelle que la demande de nommer une glace au nom de Valérie ne date pas d'hier. L'idée avait commencé à circuler dès la première participation de Valérie aux Jeux olympiques. Le club est revenu à la charge à quelques reprises et la proposition a fini par obtenir l'appui des élus baieriverains qui ont fait cheminer l'idée jusqu'au comité exécutif.

Et y a-t-il des démarches entreprises pour nommer la glace #2?

«Il n'y a pas d'urgence à trouver des noms, rétorque Luc Boivin. Il faut laisser le temps faire son oeuvre. Il y avait eu des pressions pour Valérie. Elle avait fait les JO de Vancouver et à ses deuxièmes Jeux, elle a gagné une médaille. De plus, chaque fois qu'elle vient à Saguenay, elle prend soin de venir voir son monde. Et l'an passé, elle m'avait demandé si elle pouvait s'entraîneur à La Baie au lieu de Montréal», rappelle-t-il fièrement.

À l'instar de Marc Gagnon au centre Georges-Vézina, Valérie Maltais aura donc son nom associé à une partie des installations du complexe JCT. Les élus de La Baie souhaitent trouver une façon de rendre hommage à des athlètes de La Baie qui se sont distingués sur la scène sportive et qui sont des sources d'inspiration pour les jeunes comme c'est le cas pour les Jean-Claude Tremblay (défenseur étoile de la LNH et dans l'AMH), Vicky Boissonneault (patinage artistique) et Valérie Maltais (patinage de vitesse). M. Boivin cite par exemple Jeannot Gilbert (joueur de centre dans la LNH et l'AMH) et de Dean Bergeron (médaillé paralympique).

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer