Recrue de l'année dans LHJMQ

Le titre échappe à Samuel Girard

Comme les Cataractes de Shawinigan ont été éliminés... ((Photo Le Quotidien, Michel Tremblay))

Agrandir

Comme les Cataractes de Shawinigan ont été éliminés dès la première ronde, le défenseur robervalois Samuel Girard aimerait participer au Championnat mondial des moins de 18 ans qui auront lieu en Suisse.

(Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Robervalois Samuel Girard n'a pas une semaine facile. Mardi, les Cataractes de Shawinigan ont été éliminés en prolongation au septième et ultime match de la série contre les Mooseheads d'Halifax, puis hier, le défenseur de 16 ans a vu le titre de recrue de l'année lui filer entre les doigts au profit du Russe Dmytro Timashov, des Remparts, lors du gala des Rondelles d'or, à Montréal.

Mis au courant avant l'événement qu'il ne l'emportait pas, Girard a finalement décidé de ne pas assister à l'événement. Il avait déjà reçu son trophée Raymond-Lagacé, remis à la recrue défensive de l'année, lors du premier match éliminatoire des Cataractes la semaine dernière. «J'aurais aimé gagner, mais ce n'est pas grave. Ça en prend un qui gagne. Je ne m'en fais pas avec ça et je mets mon focus pour les choses à venir», mentionne Samuel Girard, qui en 64 rencontres, a récolté 43 points, dont 38 passes, en saison régulière.

«Je suis très satisfait de ma saison, mais c'est un travail d'équipe. Si j'ai connu cette saison, c'est en raison de mes coéquipiers et des entraîneurs. Pour un 16 ans, je jouais beaucoup, c'est signe que les entraîneurs me faisaient confiance», de souligner humblement le défenseur.

Même si son équipe a subi l'élimination après avoir pris le 5e rang au classement général, Samuel Girard a poursuivi son bon travail en séries. Il a participé à deux buts des siens, mais a surtout conservé un solide différentiel de +5. «On n'a pas mal joué dans la série. Je pense qu'on n'a pas été chanceux. On aurait pu en donner plus également. Tous les gars, on était ensemble on avait un bel esprit d'équipe. C'est plate que ça se finisse de même parce que je crois qu'on méritait de gagner cette série», pense le numéro 94.

Moins de 18 ans?

Maintenant que sa saison est terminée, il pourrait représenter le Canada lors du Championnat mondial des moins de 18 ans, en Suisse. La rumeur court, mais hier, il a juré ne pas avoir eu de communications avec les dirigeants de l'équipe.

«Ce serait une belle expérience. J'aimerais ça pouvoir aller montrer ce que je peux faire», d'indiquer Samuel Girard, pour qui la prochaine saison en sera une importante alors qu'il sera éligible au repêchage de la Ligue nationale de hockey. Pas question toutefois de se mettre plus de pression sur les épaules. «Le hockey, c'est le plus beau sport au monde. Je joue au hockey pour avoir du plaisir, mais c'est sûr qu'à la fin, c'est toujours plus agréable de finir avec la victoire. Je ne mets pas de stress et je fais ce que j'ai à faire. J'y vais dans le moment présent sans penser au futur», rappelle Samuel Girard.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer