Daytona-Neige

Bien plus que de simples courses

Bien plus que des courses d'accélérations, le Daytona-Neige... ((Photo Rocket Lavoie))

Agrandir

Bien plus que des courses d'accélérations, le Daytona-Neige constitue un rassemblement de passionnés de motoneige qui proviennent des quatre coins du Québec.

(Photo Rocket Lavoie)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

Bien plus que des courses d'accélérations, le Daytona-Neige constitue un rassemblement de passionnés de motoneige qui proviennent des quatre coins du Québec. Dans bien des cas, c'est une histoire de famille ou le projet commun d'un gang de chums qui profitent de l'un des derniers rendez-vous de la saison comme on a pu le constater sur place.

Dans la vaste section réservée aux équipes, difficile de ne pas remarquer la Jonquièroise Karine Duchesne de l'équipe VR Expert, qui est l'une des deux seules femmes inscrites au Daytona-Neige. La souriante dame, qui se distingue par sa combinaison rose et vert fluo, semble parfaitement détendue en attendant le début des courses, confortablement. En entrevue, elle raconte qu'elle a «quasiment été élevée» dans l'univers des compétitions de motoneige. En effet, son père Luc a participé à des courses de motoneige par le passé. Son frère Carl et son conjoint, Stéphane Renaud, sont aussi actifs sur le circuit régional de courses sur glace. «Carl est grand champion du Circuit Vitesse Motorisé (CVM), en motoneige IFS 440», souligne-t-elle.

La Jonquiéroise n'est pas en reste, puisqu'elle a été couronnée championne du CVM en classe VTT côte à côte, au guidon de son Polaris RZR. «Mon mari court avec moi dans la catégorie côte à côte et j'ai gagné contre lui!», raconte-t-elle avec un grand sourire. Une fierté bien légitime que l'on peut d'ailleurs lire sur le côté de la remorque. Son conjoint ne s'en formalise pas trop, même s'il avoue en riant que ça fait parfois un peu de chicane dans le couple.

Hier, Karine courait en catégorie 800 Stock. «En drag, je ne fais que cette course et c'est ma deuxième année. L'an passé, ça avait bien été, même si je ne m'étais pas classée . Cette fois-ci, j'aimerais bien gagner», avoue celle qui bataille contre les autres pilotes masculins.

Le couple prend part à sept ou huit rendez-vous sur les ovales de glace, mais aime bien ajouter d'autres types de compétition. « Cette année, nous faisons un drag et nous voulons participer à un Hill cross. Il y en aura un à compter du 4 avril à Saint-Félicien», mentionne Stéphane Renaud.

À quelques pas de là, on retrouve l'équipe 18X de L'Anse-Saint-Jean, constituée d'une belle gang d'amis, soit le propriétaire, Mathieu Bouchard, Tommy Lavoie ainsi que les pilotes Nicolas Bouchard et Pierre Duchesne. L'équipe prend part depuis huit ans à différentes épreuves tenues un peu partout au Québec. La présente saison a été fructueuse. «On a juste des premières positions cette année, souligne Nicolas Bouchard. Pour l'équipe, il s'agit d'une deuxième présence au Daytona-Neige.«On est venu ici l'an passé et on a gagné le premier Open et la classe Improve 1000. On a fini deuxièmes au Pro Stock 1000. Cette année, on s'est fait une motoneige pour le Pro Stock 800», relate-t-il, pendant que les mécanos apportaient les derniers ajustements à l'une des trois rutilantes motoneiges.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer