Pichous

Une première depuis 1993

L'Almatois Joé Dufour est devenu hier le premier... ((Photo Mariane L. St-Gelais))

Agrandir

L'Almatois Joé Dufour est devenu hier le premier athlète de la région à franchir les 15 kilomètres en moins de 50 minutes depuis 1993.

(Photo Mariane L. St-Gelais)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

Même s'il n'a pas été le plus rapide, hier, lors de la 46e édition du 15 kilomètres des Pichous, Joé Dufour a accompli un fait rare pour un athlète de la région. Troisième à faire stopper le chronomètre avec un temps de 49m27, l'Almatois est devenu le premier coureur du Saguenay-Lac-Saint-Jean à franchir la distance en moins de 50 minutes depuis 1993!

Joé Dufour a fait partie du quatuor de tête pendant une bonne partie de la course. Il a finalement laissé filer Jonathan Tedeschi (48mn14) et David Savard-Gagnon (48mn38) à quelques kilomètres de l'arrivée. Il a tout de même été le premier depuis Wally Rabbitskin de Dolbeau-Mistassini à rallier l'arrivée en moins de 50 minutes. «Je suis vraiment content. J'ai fait une minute plus vite que l'an passé», a-t-il annoncé fièrement, ajoutant qu'il n'avait pas négligé son entraînement lors des dernières semaines malgré le froid. «C'est sûr que sortir, ce n'était pas évident. J'aurais aimé qu'il fasse plus chaud, mais peu importe, on sort pareil», d'annoncer le représentant du Club Vo2-Inuk/Cyclone qui a apprécié le petit vent de dos.

Le champion chez les hommes, Jonathan Tedeschi, en était quant à lui à une deuxième participation à l'épreuve inscrite au circuit provincial Sport-Experts. C'est grâce à des amis du Lac-Saint-Jean que le coureur du club Les Vainqueurs a décidé de tenter sa chance l'an dernier alors qu'il avait terminé troisième. «C'est tout le temps un objectif de gagner. Je ne savais pas que j'avais une chance. J'avais de bonnes sensations et la température était excellente», a confié le nouveau monarque du 15 kilomètres qui s'était entraîné surtout en salle pendant l'hiver sur des distances de 1500 à 3000 mètres. «Le 15 kilomètres, c'est un dépassement de soi. On va chercher quelque chose d'autre», a-t-il souligné.

Une recrue chez les femmes

À sa première participation au 15 kilomètres des Pichous, Mélissa Chénard, de Québec, a survolé le parcours pour mériter la victoire chez les femmes. Représentante du club Le Coureur nordique de Québec, elle était absolument ravie quelques minutes après avoir bouclé la distance entre Jonquière et Chicoutimi. Avant le départ, elle visait un temps sous les 58 minutes, ce qu'elle a réussi et lui a conféré la victoire (56mn17). «C'est vraiment plaisant, a-t-elle laissé tomber avec le sourire. Tout est à découvrir. La descente pas très loin de l'arrivée le long de la rivière, c'est vraiment magnifique!»

Pour une deuxième année consécutive, Marie-Claude Brassard a été l'athlète régionale la plus rapide avec un temps de 57mn46.

«Je suis très satisfaite. Ç'a été plus dur que l'an dernier j'ai trouvé. J'ai eu un point dans la deuxième moitié du parcours, mais ça s'est replacé par la suite», a raconté la porte-couleurs du club Du Mille qui prévoit courir un premier demi-Ironman cet été au Mont-Tremblant.

Les deux champions de l'année dernière, Baghdad Rachem, de Motnréal, et Marilou Daigle-Ferland, de Québec, n'étaient pas de la partie.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer