Sur la scène canadienne

Bouchard cycliste masculin de l'année

L'Almatois Léandre Bouchard a ajouté un nouvel honneur... (Archives)

Agrandir

L'Almatois Léandre Bouchard a ajouté un nouvel honneur à son palmarès mémorable de 2014, hier, en étant couronné cycliste masculin de l'année au Canada dans le cadre du 18e gala méritas de Canadian Cyclist.

Archives

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

(Chicoutimi) Après s'être distingué sur la scène nationale et internationale du vélo de montagne chez les moins de 23 ans, l'Almatois Léandre Bouchard a ajouté un nouvel honneur à son palmarès mémorable de 2014, hier, en étant couronné cycliste masculin de l'année au Canada dans le cadre du 18e gala méritas de Canadian Cyclist.

Et comme une bonne nouvelle n'arrive jamais seule, Léandre Bouchard a également appris jeudi qu'il obtenait un brevet d'athlète (carding) de Cyclisme Canada pour les deux prochaines années, ce qui est plutôt rare. Habituellement, cette aide financière n'est que d'un an, mais l'Almatois a rempli les plus hauts critères requis (international), ce qui lui a permis d'obtenir du financement pour deux ans.

Remontée

Le fleuron du club de vélo de montagne Cyclone d'Alma été élu à l'issue d'un vote tenu du 10 au 17 décembre, sur le site de Canadian Cyclist. L'Almatois a été le premier choix de 47% des votants, ce qui lui donnait 5 points par vote. De grosses pointures étaient en lice dans cette catégorie avec les Svein Tuft, Rémi Pelletier-Roy et Ryder Hesjedal.

Lors du début de la période de vote, Svein Tuft, qui a endossé le maillot rose de leader du Giro pour la première fois de sa carrière en mai dernier, avait pris la tête. Toutefois, Bouchard a effectué une éclatante remontée dans les trois derniers jours du scrutin pour finalement devancer Tuft. Ce dernier a récolté 32% du vote. Le médaillé de bronze des Jeux du Commonwealth, Rémi Pelletier-Roy, arrive au troisième rang avec 13% du vote tandis que Ryder Hesjedal a récolté un faible 9%. Dans son cas, on estime que le fait qu'il a admis s'être dopé il y a dix ans a joué contre lui.

Déjà heureux d'être en nomination, Léandre s'est dit à la fois ravi et honoré de recevoir ce titre. «Je suis super content de recevoir ce prix, d'autant plus que c'est un choix du public. Ça met en relation la performance avec l'appréciation du public», a indiqué Bouchard en entrevue. L'année 2014 aura été sa meilleure saison en carrière et vient clore en beauté son passage chez les U23. «J'ai beaucoup aimé le fait d'être aux avant-postes des courses et de faire partie du top 10 mondial. Parfois, je pensais même être en mesure d'aspirer au top 5, voire au podium. J'ai aimé me sentir à ce niveau international. Ça fait longtemps que je travaille fort et ça a débloqué cette année. C'est motivant (pour les saisons à venir) parce que je suis encore jeune et que je sais que je suis capable d'atteindre ce niveau.»

Faut dire que l'Almatois a obtenu un palmarès des plus enviables chez les U23 avec les titres de champion canadien en cross-country et en Eliminator. Sur le circuit de la Coupe du monde, il s'est distingué avec une 4e place (Eliminator) et une 6e place (cross-country) à Albstadt; une 5e place à la Coupe du monde de Nove Mesto; une 8e place à la Coupe du monde de Windham et une 8e place aux Championnats du monde (cross-country) entre autres. Récemment, un comité présidé par Roger Fillion a été formé pour l'aider à trouver le support financier qui l'aidera à atteindre ses objectifs ultimes.

Belle visibilité

Le jeune homme compte partager cette belle visibilité avec ses commanditaires, notamment le fabricant de vélo Cycles Devinci basé à Saguenay. «C'est une belle reconnaissance à présenter à mes commanditaires, souligne-t-il. Il s'agit d'une mention nationale, toutes les disciplines cyclistes confondues, et c'est un choix du public. Ça veut dire que je projette une belle image et c'est aussi intéressant pour eux.»

Soulignons que du côté féminin, l'honneur a aussi été remporté par une athlète du vélo de montagne, soit Catharine Pendrel de Kamloops, en Colombie-Britannique.

Brevet pour Fleury aussi

Sa coéquipière Catherine Fleury a elle aussi reçu une bonne nouvelle jeudi soir. L'Almatoise recevra un brevet d'athlète pour une période d'un an.

Camp en Californie

D'autre part, six athlètes de la région prendront part au camp de l'Équipe du Québec en Californie qui s'amorcera en fin de semaine sous la supervision de Serge Desrosiers. Catherine Hamel, Catherine Fleury, Léandre Bouchard et Elliott Doyle font partie du premier groupe tandis que Rachel Pageau ira les rejoindre à compter du 28 décembre. Samuel Tremblay fait également partie des Bleuets qui prendront part à ce camp de deux à trois semaines selon les disponibilités des participants.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer