Club des ambassadeurs d'Arvida

Hélène et François Boivin intronisés

François Boivin et Hélène Boivin ont été accueillis... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

François Boivin et Hélène Boivin ont été accueillis au sein du Club des ambassadeurs d'Arvida par le conseiller Carl Dufour (à gauche) et Terry Loucks (à droite).

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Emond
Le Quotidien

(JONQUIÈRE) Pour la première fois, le Club des ambassadeurs d'Arvida s'est tourné vers le monde du sport, hier, pour accueillir de nouveaux membres. Il a accordé cet honneur à Hélène Boivin et François Boivin, deux anciens athlètes qui ont participé aux Jeux olympiques pendant leur carrière.

Hélène Boivin a fait sa marque en natation au cours des années 70. Son brio l'a menée jusqu'aux Jeux olympiques de Montréal, en 1976, et lui a procuré une place au Temple de la renommée de la natation québécoise en 2009.

Grâce à ses enfants, qui ont tous touché à la natation, ce sport occupe encore une place importante dans sa vie. Sa fille, Geneviève Cantin, fait toujours partie de l'élite au Canada. Au début du mois, elle a participé aux Championnats du monde en petit bassin à Doha, au Qatar. Celle qui porte les couleurs de Rouge et Or de l'Université Laval a notamment pris le 15e rang au 200 mètres dos, en améliorant la marque québécoise sur cette distance.

François Boivin s'est illustré en planche à neige. Spécialiste du boardercross, il a participé aux Jeux olympiques de Turin, en 2006, et de Vancouver, en 2010. Médaillé d'argent au Championnat du monde de 2005, il a été un habitué de la Coupe du monde pendant plusieurs saisons, avant de prendre sa retraite en 2012.

«Le Club des ambassadeurs compte maintenant 24 membres, explique Carl Dufour, conseiller municipal à Saguenay et président du Comité organisateur pour la reconnaissance patrimoniale d'Arvida (CORPA). Nous nous attendons à en avoir 50.

«Nous avons débuté les nominations en mai. Nous voulions nommer environ 25 personnes au cours de la première année. À compter de l'an prochain, nous prévoyons nommer un plus grand nombre de personnes simultanément. Nous avons une liste d'environ 75 candidats potentiels. Elle a été préparée par le comité qui est géré par Claude Guay et par Terry Locks, qui est l'ambassadeur du côté anglophone.»

La trousse des ambassadeurs est en réalité une boîte à lunch en aluminium. Ce symbole rappelle l'engagement des travailleurs d'Arvida et l'héritage humain de la cité industrielle qu'était Arvida. Elle contient des outils en lien avec le secteur ainsi que la démarche de reconnaissance et de protection d'Arvida par l'UNESCO

Le Club des ambassadeurs d'Arvida a été formé pour assurer la promotion de ce secteur de Saguenay dans le but de le faire reconnaître à l'échelle internationale pour sa valeur et sa richesse patrimoniale.

Semond@lequotidien.com

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer