Bisbille entre parents et entraîneurs

Les Orioles pee-wee CC en tutelle

Le début de saison des Orioles pee-wee CC... ((Archives))

Agrandir

Le début de saison des Orioles pee-wee CC est pour le moins mouvementé. À la suite de démarches de quelques parents dans l'organisation, l'équipe a été mise en tutelle par les dirigeants de l'Organisation du hockey mineur de Jonquière sans consultation.

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Sur le même thème

(Jonquière) Le début de saison des Orioles pee-wee CC est pour le moins mouvementé. À la suite de démarches de quelques parents dans l'organisation, l'équipe a été mise en tutelle par les dirigeants de l'Organisation du hockey mineur de Jonquière sans consultation avec les autres parents. Après une réunion très houleuse avec ceux-ci quelques jours plus tard, tout l'état-major a été congédié.

Des parents médusés par la tournure des événements ont communiqué avec Le Quotidien. La mère d'un joueur qui préfère ne pas être identifiée s'est faite la porte-parole du groupe. «Sans savoir ce qui s'était passé, on était plusieurs à se demander s'il s'était passé quelque chose de grave», raconte-t-elle, estimant que rien ne justifiait une telle démarche.

Selon les informations fournies, courriels à l'appui, du mécontentement se faisait sentir de la part de quelques parents depuis le début de la saison. Devant la situation, les entraîneurs ont demandé aux dirigeants du hockey mineur de s'en mêler. Au lendemain d'une rencontre entre le personnel et les responsables de l'OHJM, ces derniers ont fait parvenir un courriel à tous les parents pour les aviser que la recherche d'un nouvel entraîneur était débutée. Cette décision a été confirmée à la suite de la réunion avec les parents deux jours plus tard alors que tous les dirigeants ont officiellement été congédiés même si plusieurs parents appuyaient les entraîneurs en place sans être vraiment au courant des événements récents. «Il ont vraiment agi hâtivement sans tâter le pouls. Ils se sont fiés sur deux ou trois qui parlaient plus fort et ont immédiatement tiré sur la gâchette», déplore-t-elle.

Malgré des démarches depuis deux semaines, les entraîneurs n'ont toujours pas été remplacés. Des conseillers techniques de l'OHMJ assurent l'intérim jusqu'à nouvel ordre. La mère mentionne que devant tous les rebondissements, sont fils a perdu la motivation et se questionne sur son désir de poursuivre. «Nos enfants sont laissés à eux-mêmes. On ne sait pas qui va faire les entraînements et qui sera derrière le banc la fin de semaine», souligne la dame qui se questionne également sur le message envoyé aux jeunes entraîneurs désirant faire carrière.

Très au fait du dossier, le président de l'OHMJ, Jean-Pierre Lapointe, a confirmé la version des parents à quelques détails près. Il indique qu'à l'issue de la réunion avec les personnes concernées, il n'y avait aucune possibilité de rapprochement, d'où la décision de faire table rase et de placer l'équipe en tutelle. Cette ambiance s'est confirmée le jeudi suivant lors d'une réunion avec les parents «très tendue», a-t-il convenu. «On ne pouvait pas garder cet environnement malsain entre les parents et les entraîneurs», de soutenir Jean-Pierre Lapointe qui dit avoir pris ces décisions pour le bien des jeunes. Il a indiqué que lors de rencontres individuelles à la suite de la réunion de parents, une faible majorité se disait en faveur de changements. Au moment de la première rencontre et de la mise en tutelle, il reconnaît que l'information circulait que plus de parents étaient en accord.

«Si on prend du recul, on aurait peut-être pu procéder différemment, mais la décision et prise et on regarde vers l'avant pour bien terminer la saison», a-t-il confié, annonçant qu'il était très près d'une entente avec un nouvel entraîneur. Il ne resterait que quelques éléments à clarifier.

Les Orioles participeront en fin de semaine prochaine à un tournoi à Sept-Îles et un autre dans la région de Québec au début du mois de décembre.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer