Coupe du monde courte piste

Début en or pour Saint-Gelais

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais a amorcé en force... ((Archives))

Agrandir

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais a amorcé en force la saison de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, hier, en remportant l'or à l'épreuve du 1000 m, à Salt Lake City (Utah).

(Archives)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

La Félicinoise Marianne Saint-Gelais a amorcé en force la saison de la Coupe du monde de patinage de vitesse courte piste, hier, en remportant l'or à l'épreuve du 1000 m, à Salt Lake City (Utah). Son amoureux, Charles Hamelin, n'est pas en reste, puisqu'il a conclu le 1500 m avec la médaille d'argent autour du cou.

Marianne Saint-Gelais s'est présentée en pleine forme à ce premier rendez-vous du circuit. La Félicinoise a complètement dominé l'épreuve du 1000 m, remportant toutes les manches, de la première ronde à la finale. Dans l'ultime course, l'athlète de 24 ans a inscrit un chrono de 1mn32,286 pour devancer la Coréenne Minjeong Choi (1mn32,339) et la Chinoise Fan Kexin (1mn32,708).

«Ça fait deux ans que mes podiums ne sont pas réguliers, mais cette victoire démontre que je suis encore à ma place, a mentionné Saint-Gelais dans un communiqué. On ne sait jamais à quoi s'attendre en début de Coupe du monde. On ne connaît pas notre propre forme ni celle de nos adversaires. Maintenant, je peux dire que je suis en forme et que je suis dans la ''game''. Le mental est là. Les résultats le prouvent.»

Dès ses premiers coups de patin à Salt Lake City, Saint-Gelais se sentait d'attaque. «J'ai de bonnes jambes depuis le début des compétitions et je me sens vraiment bien. J'ai fait de bons temps et ronde après ronde, ce n'était pas plus pénible. J'avais de bonnes sensations et je suis contente de l'exécution de chacune de mes courses», a-t-elle affirmé.

Partie troisième sur la ligne de départ de la finale, l'ancienne porte-couleurs des Éclairs de Saint-Félicien a tenté des dépassements dès le début de la course. «J'ai tout de suite remarqué que les filles étaient alertes et voulaient aussi la victoire. J'ai décidé de conserver mon énergie afin de faire de bons mouvements et de profiter des ouvertures au bon moment. J'ai fait un beau dépassement sur la Coréenne pour prendre la tête et j'ai tout donné, a-t-elle poursuivi. Il y a eu quelques accrochages, et ça m'a un peu entraînée à l'extérieur du tracé, mais j'avais assez de vitesse pour conserver ma première place.»

Sa concitoyenne, Kasandra Bradette, a pour sa part été éliminée en quart de finale pour hériter du 16e rang. La Britanno-Colombienne Courtney Shmyr a pour sa part été disqualifiée en demi-finale du repêchage et a terminé 23e.

Valérie Maltais, 7e

Au 1500 m, la Baieriveraine Valérie Maltais a remporté la finale B pour conclure au septième échelon. Troisième de sa demi-finale, Maltais n'était pas parvenue à se qualifier pour la finale A. Toujours en finale B, Kim Boutin, de Sherbrooke, a fini troisième et neuvième au classement final. Quant à la Jonquiéroise Joanie Gervais, elle a été disqualifiée vendredi en ronde éliminatoire.

Relais féminin en finale

Au relais, les deux équipes canadiennes ont accédé aux finales de dimanche. En demi-finale féminine, Valérie Maltais, Marianne St-Gelais, Kasandra Bradette et Kim Boutin ont pris le deuxième rang en terminant derrière les Coréennes. Chez les hommes, une chute à la mi-course a ralenti Charles Hamelin, Patrick Duffy, Yoan Gauthier et Samuel Girard qui ont fini troisièmes de leur demi-finale. Le Canada sera de la finale B.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer