Gala de boxe du 25 octobre annulé

En entrevue téléphonique, l'entraîneur du Club de boxe... ((Photo Jeannot Lévesque))

Agrandir

En entrevue téléphonique, l'entraîneur du Club de boxe de Chicoutimi et copromoteur du gala, Michel Desgagné, a confirmé la nouvelle en précisant qu'un communiqué serait publié au cours des prochaines heures.

(Photo Jeannot Lévesque)

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Johanne Saint-Pierre
Le Quotidien

(Chicoutimi) Le gala de boxe prévu pour le 25 octobre est annulé et reporté à une date indéterminée. L'impossibilité de s'entendre avec les agents de la vedette locale Francy Ntetu pour la finale fait partie des éléments qui ont incité les promoteurs de Impact Sport Production (I.S.P.) à prendre cette décision.

En entrevue téléphonique, l'entraîneur du Club de boxe de Chicoutimi et copromoteur du gala, Michel Desgagné, a confirmé la nouvelle en précisant qu'un communiqué serait publié au cours des prochaines heures.

La sortie de Ntetu sur sa page Facebook affirmant qu'il a été tassé au profit du « Sidney Crosby de la boxe » n'a pas aidé à réconcilier les deux parties. « Pour différentes raisons, Francy ne se battait pas sur notre carte. On ne négocie plus avec Francy, mais avec son promoteur Greg Leon et son représentant. Nous n'étions pas capables de s'entendre sur un montant pour la finale. Ça nous coûtait trop cher et nous ne pouvions la faire.

Les dirigeants de I.S.P. se sont tournés vers Camille Estefan, de Eye of the Tiger Management, pour lui demander un conseil avant de décider de reporter le gala. «Il nous a offert d'embarquer avec nous et de nous offrir une finale. Il était prêt à payer la différence pour cette finale. Son finaliste serait Steven Butler qu'on appelle le ''Sidney Crosby de la boxe'' parce que c'est un jeune prometteur, qu'il est bon et spectaculaire. C'est pourquoi Francy fait sa sortie et nous a blastés en laissant sous-entendre toutes sortes de choses sans dire la vraie histoire», a relaté Michel Desgagné, qui semblait exaspéré à l'autre bout du fil.

L'incident le laisse amer, suffisamment pour qu'il remette en question l'avenir du groupe I.S.P.. «Je pense qu'on va mettre un point final à tout ça si ça continue. Ça ne donne rien de se faire planter à chaque fois qu'on fait des événements pour essayer de faire vivre la boxe au Saguenay. À l'heure actuelle, on remet le gala, mais c'est sûr qu'on va se remettre en question», a lâché Desgagné. Le dernier gala présenté par I.S.P. remonte au 26 octobre 2013.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer