O'Brien se plaît au Nord

Andrew O'Brien apprécie le jeu physique.... ((Archives Le Soleil))

Agrandir

Andrew O'Brien apprécie le jeu physique.

(Archives Le Soleil)

Partager

(Chicoutimi) À 20 ans, Andrew O'Brien apprend à devenir un défenseur plus complet à Rouyn-Noranda. Force des choses, l'ancien arrière des Saguenéens maintenant avec les Huskies de Rouyn-Noranda a une mission axée sur la défensive.

«Nous comptons sur deux des meilleurs défenseurs offensifs du circuit en Mathieu Brisebois et Dillon Fournier. Mon rôle est donc de contrer les meilleurs attaquants adverses», de faire savoir Andrew O'Brien lors d'une entrevue téléphonique hier matin.

Le défenseur ontarien format géant qui a débuté sa carrière dans la LHJMQ à 18 ans après avoir été invité au camp d'entraînement des Saguenéens montre des statistiques intéressantes depuis le début de la saison. Il n'a touché le fond du filet qu'à deux occasions, mais a récolté 13 passes et affiche un différentiel très respectable de +12. Il avoue que l'adaptation d'un joueur d'avantage responsable défensivement lui a demandé une certaine période d'adaptation. «Ça été difficile au début. C'est normal. Ça m'a pris une semaine ou deux pour me sentir à l'aise, mais tout est o.k. maintenant, précise-t-il. Tout se passe très bien. J'obtiens beaucoup de temps de glace. Nous avons plusieurs jeunes joueurs et un très bon noyau. Les entraîneurs m'aident beaucoup à m'améliorer.» Il souligne du même souffle que Rouyn-Noranda, qui n'est située qu'à seulement 30 minutes de l'est de l'Ontario, possède une communauté anglophone bien établie. «Ça m'a aidé beaucoup à m'intégrer», convient le défenseur unilingue anglophone qui comprend tout de même le français.

Plus de détails dans la version papier du Quotidien//

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

la boite:1609999:box; tpl:300_B73_videos_playlist.tpl:file;

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer