Olivier Tremblay devant le filet des 67's d'Ottawa

Le Chicoutimien Olivier Tremblay a été acquis par... (Le Progrès, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le Chicoutimien Olivier Tremblay a été acquis par les 67's d'Ottawa, vendredi, ce qui confirme pratiquement qu'il débutera la saison avec la formation ontarienne.

Le Progrès, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Même s'il n'a pas disputé un seul match préparatoire avant vendredi soir, le gardien Olivier Tremblay semble avoir solidifié sa place devant le filet des 67's d'Ottawa. La formation de la Ligue de l'Ontario a annoncé vendredi après-midi avoir fait son acquisition des Colts de Barrie en retour d'un choix de 10e ronde.

Joint avant son premier départ avec les 67's en soirée face à Kingston, le Chicoutimien n'était pas trop au courant de la procédure et n'avait pas non plus reçu de confirmation qu'il débutait la saison à Ottawa de la part du nouvel entraîneur-chef André Tourigny. Il participe au camp de la formation ontarienne depuis la semaine dernière et ils sont encore trois gardiens.

« Je ne pense pas qu'ils paieraient pour un joueur non plus pour rien », d'observer Olivier Tremblay sur ses chances de demeurer à Ottawa. Il a eu un autre bon indice plus tôt cette semaine quand le directeur général James Boyd a envoyé un autre gardien de 20 ans, Leo Lazarev, également à Barrie. Son substitut l'an dernier, Olivier Lafrenière, 19 ans, complète le trio pour le moment avec Cedrick Andree, âgé de 17 ans. « Peu importe où, jouer dans la Ligue canadienne de hockey, c'est mon but. Présentement, je suis à Ottawa et je suis bien heureux », de philosopher Olivier Tremblay.

Lors de l'annonce de la transaction, les dirigeants des 67's n'ont pas révélé plus d'indices sur la suite des choses. « Olivier Tremblay a de l'expérience au junior majeur et nous sommes heureux de l'ajouter à notre groupe de gardiens déjà en place », a indiqué James Boyd dans un communiqué.

Malgré tout, il est très reconnaissant d'avoir cette deuxième chance après avoir été libéré par les Huskies de Rouyn-Noranda. « Au début du camp, je savais qu'à Rouyn, c'était pas mal joué pour les 20 ans. J'ai donc décidé de regarder mes options ailleurs au Québec et il n'y avait rien d'ouvert. J'en avais justement parlé avec Yanick Jean cet été qu'il y avait trois fois plus de joueurs de 20 ans que l'an dernier », de raconter Olivier Tremblay, soulignant les efforts de Gilles Bouchard pour lui trouver une opportunité.

Les 67's débuteront leur saison en fin de semaine prochaine.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer