Demi-finale Keys-Vandeweghe: une belle dose de fierté

Les Américaines Madison Keys et CoCo Vandeweghe se... (AP)

Agrandir

Les Américaines Madison Keys et CoCo Vandeweghe se sont affrontées, jeudi, en demi-finale des Internationaux de tennis des États-Unis.

AP

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La demi-finale des Internationaux de tennis des États-Unis opposant les Américaines Madison Keys et CoCo Vandeweghe jeudi a procuré une belle dose de fierté au comité organisateur du Challenger Banque Nationale de Saguenay. En effet, les deux protagonistes en action ont aussi fait les délices des amateurs de tennis de la région au cours des dernières années puisqu'elles ont chacune disputé la grande finale en simple du Challenge de tennis Banque Nationale Saguenay présenté au Club de tennis intérieur Saguenay.

En 2012, Madison Keys avait en effet inscrit son nom sur le trophée saguenéen en vainquant nul autre qu'Eugenie Bouchard. Samedi, Keys affrontera d'ailleurs sa compatriote Sloane Stephens pour leur première grande finale en tournoi de Grand Chelem à Flushing Meadows et peu importe l'issue du duel, Keys gagnera certainement quelques rangs au classement mondial, elle qui pointe actuellement au 16e rang.

Toujours à Saguenay, mais en 2013, c'était au tour de la Tunisienne Ons Jabeur (99e au classement pour l'instant) de causer la surprise en disposant de la puissante Coco Vandeweghe.

D'ailleurs, le public saguenéen peut se targuer d'avoir vu de très près des joueuses qui se retrouvent aujourd'hui dans le top-50. « Nous en avons cinq qui sont passées ici et qui sont dans les 22 premières, », signale la championne des deux premières éditions du Challenger, l'Allemande Angelique Kerber, est certes celle qui a le plus progressé en devenant la numéro un mondiale avant de connaître une année beaucoup plus difficile qui l'a reléguée au 6e rang (pour l'instant).

Parmi les autres étoiles montantes qui ont passé à Saguenay, le président du comité organisateur, Jean Delisle, pointe la Britannique Johanna Konta (7e), la Slovaque Dominika Cibulkova (10e), l'Américaine Madison Keys (16e), la gagnante de l'édition 2016 de Saguenay, Catherine CiCi Bellis, qui occupe le 16e rang, l'Américaine Alison Riske, finaliste de 2010 à Saguenay, 49e. On retrouve aussi la Hongroise Timea Babos (59e selon le dernier classement mondial) et bien sûr la Québécoise Eugenie Bouchard, qui a glissé au 76e échelon mondial. Mentionnons que cette dernière vient de se retirer de la Coupe Banque Nationale présentée à Québec, car elle se remet d'un virus et doit s'accorder un peu plus de temps de repos.

La relève

Les Challengers favorisent énormément le développement des joueuses et constituent une belle vitrine pour la relève canadienne. « Tennis Canada accorde des laissez-passer à ses joueuses, ce qui leur permet d'accéder à de précieux points de classement beaucoup plus facilement, confirme Jean Delisle. Depuis 12 ans, on est chanceux parce qu'on a pratiquement toujours accueilli les meilleurs espoirs. Les meilleures raquettes canadiennes sont toutes passées ici à quelques reprises. »

Bien sûr l'organisation souhaiterait accueillir à nouveau la finaliste de 2016, la jeune Bianca V. Andreescu qui pointe maintenant au 169e rang mondial. Par contre, Françoise Abanda (117e) pourrait faire l'impasse cette année. « Nous ne sommes pas certains pour Abanda, parce que contrairement à Andreescu, elle n'a pas fait de challengers au Québec cette année », avance M. Delisle. Même incertitude du côté de la Jonquiéroise Marie-Alexandre Leduc qui poursuit sa carrière sur le circuit universitaire américain.

D'autre part, on espère la présence des Charlotte Robillard-Millette et Katherine Sebov, de la nouvelle raquette canadienne Carson Branstine, de la jeune Gatinoise de 14 ans, Mélodie Collard (championne canadienne de tennis U14 en simple et en double). La jeune Saguenéenne Élisabeth Houde, 14 ans, pourrait aussi avoir sa chance de participer au Challenger de Saguenay si elle en exprime le souhait.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer