Camping Domaine Lavoie: les premiers terrains en avril

Le promoteur Gilles Lavoie prévoit une centaine d'emplacements... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Le promoteur Gilles Lavoie prévoit une centaine d'emplacements de camping semi-permanents et un quartier de mini-maisons pour le nouveau domaine de la rue Melançon Ouest.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le futur camping Domaine Lavoie, sur la rue Melançon Ouest à Alma, ouvre ses portes dimanche aux potentiels acquéreurs de terrains semi-permanents pour motorisés. Les promoteurs voient grand avec un investissement global de 1,7 M$ et l'aménagement d'un quartier de mini-maisons.

« Nous serons ouverts d'avril à octobre, ce qui est vraiment parfait pour ceux qui partent plus au sud durant l'hiver avec leur motorisé. Il y a beaucoup de demandes et ça comble un besoin, car la plupart des campings sont ouverts seulement six mois par année », fait valoir le promoteur Gilles Lavoie, qui lance ce projet avec sa famille.

La première phase comprend une trentaine de terrains, déjà prêts à être vendus. Plusieurs sont déjà réservés. De grandeurs et de formes variées, ils coûteront environ 26 500 $ pour des dimensions à partir de 35 pieds sur 65 pieds. Les phases deux et trois seront équivalentes. Ensuite, l'aménagement de terrains locatifs et saisonniers est prévu, peut-être même des chalets. Le quartier de 19 mini-maisons habitables toute l'année devrait voir le jour à la fin de 2018. Le changement de zonage a déjà été approuvé par le service d'urbanisme de la ville d'Alma en juin.

« Nous sommes à 2 kilomètres de la piste cyclable et à 5 kilomètres du débarcadère pour les bateaux. Il y aura une piscine creusée, une salle communautaire et des sentiers pédestres. On pense aussi d'ici deux ans à un attrait touristique majeur, unique dans la région, mais je ne peux pas en parler pour l'instant », fait briller M. Lavoie.

Portes ouvertes

Le passionné de camping accueillera les intéressés dimanche, de 9 h à 15 h, sur le domaine de quelque 78 000 acres, situé dans un secteur boisé.

« Les propriétaires devraient pouvoir avoir accès à leur terrain à la fin avril. Les travaux pour les infrastructures sont envisagés pour le printemps. L'électricité sera faite cet automne, mais il manque les autorisations du ministère de l'Environnement pour les eaux usées », explique Gilles Lavoie.

Le promoteur s'attend à ce que les terrains de la première phase soient tous vendus cet automne.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer