Baptiste Brochu: une pause pour mieux rebondir

Une intervention mineure à la cheville qu'il s'était... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Une intervention mineure à la cheville qu'il s'était fracturée en mars dernier a forcé le Baieriverain Baptiste Brochu à faire l'impasse sur la première étape de la Coupe du monde de snowboardcross présentée en Argentine en fin de semaine. Une pause stratégique qui lui permettra de revenir en force pour les trois étapes de décembre et la qualification des Jeux olympiques à la mi-janvier.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La première étape de la Coupe du monde en snowboardcross aura lieu en fin de semaine en Argentine, mais le Baieriverain Baptiste Brochu devra se contenter de suivre les performances de ses coéquipiers à distance, puisqu'il se remet d'une opération mineure à la cheville qu'il s'était fracturée en mars dernier.

Comme le planchiste vise une participation aux Jeux olympiques de PyeongChang en février 2018, il a préféré faire l'impasse sur ce premier rendez-vous de l'élite mondiale afin d'être de retour en pleine forme pour les autres étapes programmées en décembre et la qualification olympique du 14 janvier 2018.

En entrevue téléphonique, le Baieriverain, qui célèbre son 23e anniversaire aujourd'hui (vendredi), a expliqué que la décision de passer son tour pour les épreuves en Argentine avait été prise de concert avec l'entraîneur, le physio et le médecin.

De fait, il s'estime chanceux que ce soit arrivé à ce moment-ci de la saison. Le laps de temps écoulé pour sa réhabilitation était un peu court et il a tenté un retour. « Je l'ai essayé et il y avait 50 % des chances que ça ne fasse pas. On n'a donc pas été vraiment surpris. On m'a retourné chez moi par prévention. Peut-être que j'aurais été capable de faire les épreuves, mais peut-être que ça aurait pu l'empirer », fait valoir celui qui pourra poursuivre sa saison de plus belle.

« La décision a été prise pour que je sois le plus en forme possible pour faire de bonnes courses en décembre, en janvier et ensuite aux Jeux. »

Retour à l'entraînement

Le planchiste précise qu'il a subi une opération mineure qui consistait à retirer les vis problématiques de son os. « Je suis allé sur la neige le 15 août au camp d'entraînement au Chili en prévision de la Coupe du monde, mais le deuxième jour, j'ai reçu un bon coup sur ma cheville qui a beaucoup enflé. Je suis resté au camp et j'ai essayé de m'entraîner quand même la semaine suivante, mais j'avais trop mal. Je suis revenu ici et j'ai vu mon médecin qui m'a opéré à nouveau », a relaté le fleuron régional du snowboardcross.

« Avec le choc, les têtes de vis qui dépassaient un peu de mon os, ont frotté sur le tendon et causé une inflammation », explique celui qui s'est retrouvé avec une entorse.

Le jeune homme reprendra le collier de l'entraînement la semaine prochaine, à Montréal, sous la supervision de son entraîneur Kenny Spracklin. « D'ici deux ou trois semaines, je devrais être prêt à retourner sur la neige, affirme-t-il. La prochaine Coupe du monde sera au début décembre et nous aurons trois courses avant Noël. »

D'ici là, ses coéquipiers renoueront avec l'action en fin de semaine et l'équipe canadienne espère connaître plusieurs bons résultats. L'équipe masculine sera menée par Chris Robanske (Alberta) et Kevin Hill (Colombie-Britannique). Ils seront rejoints par les jeunes planchistes Tyler Jackson (Ontario), Eliot Grondin (Saint-Marie, QC) et l'ancien des Jeux olympiques de la jeunesse en 2016, Evan Bichon (Colombie-Britannique).

Chez les dames, on retrouve la championne nationale en titre, Audrey McManiman (Saint-Ambroise-de-Kildare), ainsi que Meryeta O'Dine, Tess Critchlow et Carle Brenneman de la Colombie-Britannique.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer