Rodrigue ne veut laisser aucun doute

Olivier Rodrigue a connu un été occupé, aidant... (Le Progrès, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Olivier Rodrigue a connu un été occupé, aidant notamment le Canada à remporter l'or à la Coupe commémorative Ivan Hlinka, la semaine dernière, en Slovaquie.

Le Progrès, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Olivier Rodrigue est encore jeune, mais il n'est plus considéré comme une recrue dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Le gardien de but se prépare à amorcer sa deuxième saison avec les Voltigeurs de Drummondville, où il vise le poste de gardien de but numéro un.

En fait, le Chicoutimien a quand même disputé 41 matchs à sa saison recrue. Émilien Boily lui  avait toutefois été préféré pour les deux derniers matchs des séries éliminatoires. Cette fois, Rodrigue ne veut laisser aucun doute quant à son utilisation.

«Je vais tenter de «performer» du mieux que je peux pour forcer l'entraîneur à m'utiliser le plus souvent possible», a indiqué le fils de Sylvain Rodrigue, rencontré au Centre Georges-Vézina plus tôt cette semaine. Le jeune homme quitte le Saguenay samedi en direction de Drummondville pour le début du camp principal, lundi.

Autre preuve que le temps passe vite, Olivier Rodrigue est éligible au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey. Le journaliste du Progrès n'a même pas eu besoin d'aborder le sujet pour que le principal intéressé parle de la situation.

«Ça va être une grosse année, a confirmé Rodrigue. C'est mon année de repêchage, j'essaie de ne pas trop y penser, mais c'est sûr que ça fait partie de mes pensées. Je ne veux pas trop m'en faire avec ça, il me reste seulement à bien jouer.»

L'athlète de six pieds et 155 livres ne sait pas trop ce qui l'attend à Drummondville, dans le sens qu'il n'a pas regardé qui sont les autres cerbères présents au camp. Les Voltigeurs ont terminé au 14e rang de la LHJMQ la saison dernière, mais Rodrigue s'attend de pouvoir compter sur un meilleur soutien à l'attaque.

«On va encore avoir une jeune équipe, mais je pense qu'on va avoir plus de joueurs en mesure de mettre la rondelle dans le filet, a-t-il exprimé. On devrait avoir plus d'habiletés.»

Médaillé d'or

En plus de participer à plusieurs camps et de toucher à la glace deux à trois fois par semaine, «mais j'ai aussi profité de mon été», a-t-il précisé, Rodrigue a aidé le Canada à remporter les grands honneurs de la Coupe commémorative Ivan Hlinka, un tournoi qui regroupe des joueurs de moins de 18 ans.

Il est arrivé de la Slovaquie dimanche, avant de retourner dans le gymnase trois jours plus tard.

«C'était une super belle expérience, a mentionné Olivier Rodrigue. On avait tellement un bon groupe de gars, on avait du plaisir ensemble et on se connaissait pas mal tous en partant. On avait une belle chimie.»

Laissé de côté pour le premier match du Canada, le talent local a été appelé à sauter dans la mêlée lors de la deuxième partie. Il n'a jamais retouché au banc par la suite.

«J'ai pris ma place et j'ai forcé l'entraîneur à me ramener chaque match, a-t-il réagi. Je suis content d'avoir bien fait et je suis vraiment fier de mes performances. Je crois avoir démontré de belles choses.»

Cette expérience permet à Rodrigue d'arriver à Drummondville avec une belle assurance, sans toutefois se croire au-dessus de la mêlée. De toute façon, l'arrogance ne fait pas partie des valeurs du jeune homme, toujours prudent dans ses propos.

«C'est sûr que je vais arriver en confiance pour le début de la saison, a-t-il convenu. Je ne vais pas être trop confiant, mais juste assez pour me sentir confortable.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer