Samuel Girard à la porte des Jeux olympiques

Samuel Girard (#2) est félicité par Charles Hamelin... (La Presse)

Agrandir

Samuel Girard (#2) est félicité par Charles Hamelin (#3) à la suite de sa deuxième victoire au 500 mètres.

La Presse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après une pause de quelques jours aux sélections nationales de l'équipe nationale de patinage de vitesse courte piste, à Montréal, Samuel Girard a pratiquement assuré son billet pour ses premiers Jeux olympiques. Mercredi soir, l'athlète de Ferland-et-Boilleau a remporté son deuxième 500 mètres de la compétition pour confirmer sa première place au classement de la distance et conserver la tête du classement général.

Selon les règles établies par les dirigeants Patinage de vitesse Canada, les deux meilleurs résultats sur deux des trois distances sont pris en compte pour déterminer les trois patineurs masculins et féminins qui participeront aux prochaines Coupes du monde, ainsi qu'aux Jeux olympiques de Peyongchang. En plus de ses deux victoires au 500 mètres, Samuel Girard a également décroché une première et une deuxième place au 1500 mètres en plus d'une médaille d'or lors du premier 1000 mètres.

Il ne faut donc pas être un mathématicien pour voir que la place de Samuel Girard sur l'équipe nationale est coulée dans le béton. « Je suis super content. C'était l'objectif d'aller chercher le plus grand nombre de points possible avant la dernière fin de semaine. Je ne dirais pas que Pyeongchang est déjà acquis. Il reste encore près de la moitié des courses, mais disons que je rapproche de plus en plus », a commenté Girard avec prudence.

« Ça enlève beaucoup de pression pour la suite. La compétition n'est pas terminée, je n'ai pas encore mon billet en mains, même si on pourrait dire qu'on est sur le point de l'imprimer, mais il reste encore des courses importantes et c'est seulement une fois que la fin de semaine sera terminée que je vais pouvoir dire que j'ai mon billet. D'ici là, pas question d'un laisser-aller malgré les bons résultats que j'ai obtenus jusqu'ici. »

Mercredi soir, il a devancé le vétéran Charles Hamelin et Charle Cournoyer. Les deux Québécois complètent également le podium au général. « Samuel est incroyable en ce moment, a-t-il avoué. Il est très, très fort. À l'entraînement il est toujours là pour tirer les autres. Je pense que ça paye sur la glace avec quatre victoires sur cinq. J'aurais aimé ça lui en arracher un peu plus, mais je suis vraiment content pour lui, a confié Charles Hamelin. Avec deux victoires au 500 m, ça assure presque sa place au sein de l'équipe. Je pense qu'il est conscient de ça, mais il en veut encore. S'il est capable de tout gagner le reste des courses, il va essayer de tout gagner. Samuel est comme ça. Il veut gagner. »

Kim Boutin en tête

Chez les filles, la Sherbrookoise Kim Boutin a imité Girard avec également une quatrième réussite en cinq courses. Cette fois, elle a mené de bout en bout pour devancer la Félicinoise Kasandra Bradette qui a ainsi grimpé au 4e rang du classement général. Elle peut donc toujours aller chercher, mais aura besoin de bons résultats en fin de semaine lors de la conclusion de la compétition.

Elle devrait alors déloger une compatriote régionale. Malgré une élimination en demi-finale mercredi, la Baieriveraine Valérie Maltais a tout de même conservé sa troisième place et dernière position donnant un accès automatique à l'équipe nationale et les Jeux olympiques.

Il restera par la suite deux choix discrétionnaires, dont un devrait être accordé à Marianne St-Gelais qui a déclaré forfait avant le début des hostilités en raison d'une commotion cérébrale subie lors d'une chute.

Les sélections nationales se poursuivront en fin de semaine avec les dernières courses de 500, 1000 et 1500 mètres.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer