Dynamophilie: Germain Veilleux se démarque

Germain Veilleux, de Dolbeau, âgé de 77 ans,... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Germain Veilleux, de Dolbeau, âgé de 77 ans, était l'aîné des compétiteurs, dimanche.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Germain Veilleux se démarquait dimanche au Saguenay Open, une compétition de dynamophilie tenue à Jonquière. Au milieu de dizaines de jeunes en quête d'adrénaline se trouvait ce Dolmissois âgé de 77 ans. Un oeil aiguisé pouvait même remarquer que l'entraîneur personnel de M. Veilleux n'était nul autre que William, son petit-fils champion du monde dans la discipline.

« C'est capotant, ça me tient jeune, raconte le grand-père. J'ai quand même un champion du monde comme entraîneur, c'est pas rien ! » En matinée, M. Veilleux avait soulevé des charges de 65 kilos au développé-coucher et de 90 kilos à la flexion des jambes.

La lignée complète des Veilleux était présente à Jonquière pour le Saguenay Open. Harold, le père de William et le fils de Germain, entraînait une compétitrice de 14 ans. Il pratique lui aussi le sport. La famille est « tissée serrée », comme l'explique Harold, mais c'est la première fois qu'elle se retrouve ainsi à pratiquer un sport en groupe. Et ça réussit bien aux Veilleux, alors que Harold a terminé deuxième dans sa catégorie aux Championnats canadiens et que William est champion du monde chez les -74 kilos sous-junior, après avoir gagné en Biélorussie.

« On a visiblement des gènes faits forts ! C'est William qui a commencé et je l'entraînais, mais un jour il m'a dit : ''Vas-y donc si c'est simple ! '' J'y suis allé... Et j'ai adoré », raconte Harold, aussi enseignant d'éducation physique.

Le grand-père adorait la chasse et la pêche et faisait un peu de ski, mais jamais de sports de force. Sauf que son métier de bûcheron l'a visiblement préparé aux compétitions. « J'allais voir William et Harold aux compétitions. J'ai voulu essayer moi aussi. Je veux continuer encore longtemps. J'adore ça. »

Saguenay Open

C'est le militaire Marc Cardinal, un colosse, qui a remporté la compétition en soulevant 332,5 kilos au soulevé de terre, ratant de peu le record national de 350 kilos. La Saguenay Open est une compétition régionale ouverte à l'ensemble des athlètes du Québec et qui sert de qualifications en vue des provinciaux. Environ 80 % des 43 participants ne provenaient pas du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Chez les dames, en Open, la Saguenéenne Camille Gaudreault a terminé deuxième à sa première participation à une compétition de dynamophilie.

Chez les juniors, les Saguenéennes Marianne Groleau (2e) et Jenna Barnett (3e) ont brillé. En junior masculin, Yoan Fontaine, aussi originaire de la région, a terminé deuxième.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer