Jessy James Paul Cleary ramène trois médailles

Jessy James Paul Cleary a beaucoup apprécié sa... (Photo courtoisie)

Agrandir

Jessy James Paul Cleary a beaucoup apprécié sa participation aux Jeux autochtones de l'Amérique du Nord qui avaient lieu à Toronto.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Depuis quelques années, le nom de Jessy James Paul Cleary apparaît souvent dans les comptes-rendus des étapes du circuit régional de course à pied ou de compétitions d'athlétisme. Son intérêt pour l'athlétisme l'a souvent placé parmi les plus efficaces de sa catégorie, mais il vient de lui faire vivre la plus belle expérience de sa jeune carrière. Il y a quelques jours, il a participé aux Jeux autochtones de l'Amérique du Nord, à Toronto.

Le jeune athlète de Mashteuiatsh a ramené à la maison trois médailles, résultat d'une victoire au cross-country et de deuxièmes positions aux 800 et 1200 mètres. Il a aussi eu l'honneur de porter le drapeau de l'équipe Porte de l'Est du Nord (Québec) lors de la cérémonie d'ouverture des jeux.

« Ce fut une très belle expérience, raconte le jeune homme de 14 ans. Il y avait 5000 athlètes. Le calibre était quand même assez relevé, mais je m'y attendais même si je ne connaissais pas du tout les autres participants. Pour le moment, c'est ma plus belle expérience et j'espère en vivre d'autres. »

Pour Jessy James Paul Cleary, l'expérience des Jeux autochtones ne s'est pas résumée au travail sur la piste d'athlétisme. Elle a pris d'autres formes. Par exemple, il a été invité à livrer ses états d'âme devant la caméra de CBC pendant la compétition. Il en a profité pour rendre hommage à son entraîneur, l'ancien coureur Danick Côté. Ce dernier est également son professeur au Séminaire Marie-Reine-du-Clergé.

« Ma participation aux Jeux autochtones de l'Amérique du Nord restera gravée dans ma mémoire pour le reste de mes jours, a mentionné l'athlète de Mashteuiatsh à CBC. Pour ma part, j'ai fait ma sélection pour ces jeux il y a un an. Ça m'a donné un bel objectif pour mes entraînements. J'ai heureusement un entraîneur, qui est aussi un de mes profs à l'école, qui me prépare mes entraînements. Chaque semaine, j'ai une planification et je dois m'entraîner. Je vous mentirais de vous dire que la motivation est toujours au rendez-vous. Le plus difficile c'est de se motiver à courir seul, car je n'ai pas de club de course à Mashteuiatsh. Je suis vraiment content d'avoir persévéré, puisque mes médailles sont le résultat des efforts de mes entraînements. J'aimerais dire que sans le support et l'encouragement de ma famille, mes parents, grands-parents et Danick Côté, mon entraîneur, et des modèles d'athlètes qui ont réussi, je n'aurais pas eu ce succès. Merci j'apprécie énormément.

« Mon message aux jeunes comme moi : pratiquez un sport que vous aimez et surtout n'abandonnez pas, car cela peut vous emmener loin. »

Quatorze disciplines sportives traditionnelles et modernes étaient au programme des Jeux autochtones de l'Amérique du Nord. La compétition a regroupé uniquement des athlètes de 12 à 19 ans.

La délégation Porte de l'Est et du Nord a conclu son séjour à Toronto au quatrième rang du classement général des équipes avec une récolte de 22 médailles d'or, 36 d'argent et 19 de bronze. Représentante officielle du Québec pour ce rendez-vous sportif et culturel, l'équipe PEN était composée de 292 athlètes de 28 communautés des Premières Nations.

Notons qu'un autre athlète natif de Mashteuiatsh a participé à la compétition. Jacob Valin-Roy a terminé au 26e échelon au saut en longueur.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer