Quilles: un défi relevé avec brio

La directrice de région, Line Gilbert (au centre),... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

La directrice de région, Line Gilbert (au centre), est entourée des deux médaillées de la région au Championnat provincial junior de quilles tenu au Salon de quilles Jonquière depuis mercredi. Kristina Fortin (à gauche) a gagné l'or au «All-Events» chez les 15-17 ans tandis qu'Anne-Marie Renaud a gagné la médaille d'or au cumulatif des 15-17 ans en plus de l'argent au «All-Events». Tout un retour au jeu pour Anne-Marie qui s'était fracturé un poignet en février dernier.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le Championnat provincial junior de quilles (catégorie 10-quilles) s'est déroulé rondement au Salon de quilles Jonquière. Directeur du tournoi provincial, Martin Lauzière a dressé un bilan positif de ce rendez-vous des meilleurs juniors au Québec dont la dernière édition tenue dans la région remontait à 1998. En prime, un record de participation a marqué le brunch de clôture tenu dimanche à l'hôtel Delta de Saguenay.

Le Salon Jonquière a accueilli 200 participants, dont 156 joueurs présents depuis mercredi. « Pour le brunch de clôture, nous avons accueilli 410 personnes ! C'est un record pour les championnats. C'est notre plus gros banquet à vie, alors nous sommes très très contents ! », a indiqué M. Lauzière.

Pendant trois jours de compétitions, les jeunes, qui provenaient de 11 régions administratives, étaient répartis dans quatre catégories d'âge, soit les 11 ans et moins, les 12-14 ans, les 15-17 ans et les 18-21 ans. Ils ont joué en trio, en double mixte et en simple. Dimanche, au brunch, c'était la remise des médailles au cumulatif des trois journées, les médailles individuelles et les régions gagnantes. Dans ce dernier cas, chaque joueur qui allait en finale avait un pointage et le cumulatif de ces pointages couronnait les régions gagnantes, l'une chez les seniors (18-21 ans) et l'autre chez les juniors (17 et moins), explique le directeur de tournoi. Chez les juniors, c'est l'Estrie qui a enlevé les honneurs, et chez les seniors, les représentants de la Capitale-Nationale ont célébré la victoire. Le Saguenay-Lac-Saint-Jean a pris le 6e rang chez les juniors et le 8e rang chez les seniors.

Dynamisme

Interrogé sur la popularité des quilles auprès des jeunes, M. Lauzière a convenu que la relève se faisait tirer un peu l'oreille.

« Avec la technologie d'aujourd'hui, on a un peu de misère à avoir des jeunes dans nos salons de quilles. Ici, nous avons des jeunes de 6 à 22 ans et c'est notre relève, mais (notre sport) n'est pas super en santé. Nous avons plusieurs fermetures de salons de quilles en raison de plein de facteurs, dont la population vieillissantes. C'est dans la mentalité des gens de dire que les quilles sont un sport de vieux, surtout les grosses quilles », concède M. Lauzière, conscient que c'est une perception difficile à changer.

« Mais si vous n'avez jamais joué aux quilles, venez l'essayer ! , lance-t-il avec entrain. En passant, vous avez de très beaux salons de quilles dans la région. C'est dynamique et c'est rare qu'on voit ça. Nous, on fait (des tournois) depuis des années et ici, c'est une région vraiment dynamique ! »

Peu de filles

Directrice de région, Line Gilbert confirme que le recrutement de jeunes joueurs n'est pas facile, mais la situation s'améliore. « Ç'a été plus difficile pendant quelques années, mais ça va mieux. Ce n'était pas aussi bien structuré, mais maintenant, on a des ligues sanctionnées et on essaie de suivre les bonnes méthodes et les bons règlements pour relancer le sport dans la région. Pour les championnats, les jeunes font des qualifications où l'on prend les deux meilleures de chaque catégorie. Pour celui-ci, on a eu une trentaine de jeunes qui ont fait les qualifications, mais il y en a beaucoup plus qui jouent aux quilles », souligne-t-elle en précisant que certains n'ont pas fait les qualifications parce qu'ils en sont à leurs débuts. Et étonnamment, il y a beaucoup plus de garçons que de filles qui jouent aux quilles dans la région. Cela dit, en fin de semaine, ce sont deux jeunes filles qui ont procuré des médailles à la région, soit Kristina Fortin de Jonquière et Anne-Marie Renaud de L'Ascension (voir autre texte).

Martin Lauzière, directeur de tournoi, trace un bilan... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Martin Lauzière, directeur de tournoi, trace un bilan très positif du Championnat provincial junior de quilles tenu au Salon de quilles Jonquière. En prime, le brunch qui a clos l'événement a attiré un nombre record de 410 convives à l'hôtel Delta Saguenay.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Deux médailles d'or et une d'argent pour la région

Deux porte-couleurs de la région sont montées sur le podium au Championnat provincial junior de quilles tenu au Salon de quilles de Jonquière au cours des derniers jours. Kristina Fortin de Jonquière a remporté l'or au ''All-Events'' (cumulatif des trois épreuves) tandis qu'Anne-Marie Renaud de L'Ascension a fait coup double en remportant l'or chez les 15-17 ans (individuel) et a mérité la médaille d'argent au ''All-Events''.

Ces deux médaillées ont pour ainsi grandi dans des salons de quilles. Championne du ''All-Events'' chez les 15-17 ans, Kristina raconte qu'elle « est quasiment née dans un salon de quilles ! »

« Les propriétaires du Salon de quilles Jonquière étaient des amis de mes parents, de sorte que mes parents ont toujours joué aux quilles. J'ai été élevée dans un salon de quilles, mais j'ai commencé à jouer à l'âge de 7 ans. J'ai aimé ça, j'ai continué et ça m'a amenée plus loin que je pensais, a raconté celle qui a participé aux Championnats canadiens au début juin. « Cette année, j'ai fait l'Équipe du Québec et je suis allée à Kelowna en Colombie-Britannique pour les Championnats canadiens juniors. Je ne sais pas si je vais me rendre plus loin. Ça va dépendre de mon bowling », a-t-elle conclu.

Retour éclatant

Pour Anne-Marie Renaud, ce championnat a été fort en émotions, et pas juste parce qu'elle a remporté deux médailles. La jeune femme s'est fracturé le poignet en février lors d'une chute sur la glace. Elle a été tenue à l'écart des allées pendant près de six mois. « C'est un beau retour que j'ai fait ! Je suis vraiment fière de moi. C'était de belles émotions », lance-t-elle avec un grand sourire.

Pour la Jeannoise, les quilles sont quasiment une tradition familiale. Son grand-père paternel a construit le Salon de quilles Renaud à L'Ascension et la famille de son père a joué aux quilles. Elle a suivi elle aussi les traces de la famille. « J'ai été initiée aux quilles vraiment très jeune, mais j'ai commencé à jouer plus sérieusement vers l'âge de 6-7 ans », dit-elle.

Elle n'a pas réussi à convertir d'autres jeunes à son sport, mais ses résultats seront peut-être un atout. « (Les autres jeunes) sont surpris quand je leur dis que je joue aux quilles et on dirait qu'ils me jugent, mais je leur dis que c'est le fun et avec une médaille, je leur prouve qu'on est capable d'aller loin. » Interrogée sur ses ambitions, la jeune femme assure qu'elle joue plus pour s'amuser que d'aspirer à une carrière pro.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer