Anne-Julie Tremblay rafle l'or

Porte-couleurs du club de vélo de montagne Cyclone... (Photo courtoisie, Équipe Québec)

Agrandir

Porte-couleurs du club de vélo de montagne Cyclone d'Alma, Anne-Julie Tremblay a remporté l'or à l'épreuve cross-country olympique aux Jeux du Canada.

Photo courtoisie, Équipe Québec

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Fleuron U23 du Club de vélo de montagne Cyclone d'Alma, Anne-Julie Tremblay s'est payé la traite, dimanche, aux Jeux du Canada à Winnipeg. À sa première épreuve au programme en vélo de montagne, la Chicoutimienne a remporté l'or au cross-country, procurant du même coup la toute première médaille du Québec à ce rendez-vous de l'élite sportive canadienne.

Anne-Julie Tremblay a dominé l'épreuve d'un bout à l'autre, en s'installant à l'avant durant le premier tour. Elle a filé sur sa lancée jusqu'à l'arrivée, prenant ainsi au passage sa revanche sur l'Ontarienne Jenn Jackson qui a remporté le titre de championne canadienne la semaine dernière. Pour la Chicoutimienne, dimanche fut un jour de grâce, alors que tout a fonctionné à merveille. Elle avait de bonnes jambes, se sentait bien malgré la chaleur suffocante et n'a pas eu de bris mécaniques. Bref, tout le contraire de ce qu'elle avait vécu aux Championnats canadiens une semaine plus tôt.

L'athlète de 21 ans a donc pu se rassurer quant à son degré de forme. « Aux Championnats canadiens, on ne savait pas si c'était parce que c'était un mauvais jour ou si c'était de la fatigue accumulée en raison de mes courses en Europe. Aujourd'hui, j'ai eu la confirmation que j'étais en bonne forme et que ce n'était juste pas ma journée. Je me suis bien repris de mes Canadiens et je suis vraiment contente », a commenté la jeune femme à l'autre bout du fil.

« Aujourd'hui, je me sentais bien et d'attaque. Au début, j'étais troisième, mais j'ai décidé de passer à l'avant pour aller plus vite. J'ai roulé avec Jenn et on a distancé les deux autres. Je n'avais jamais vraiment couru contre elle, mais je savais qu'elle était un peu plus forte que moi sur le plat. Par contre, j'étais plus forte qu'elle dans les montées et les descentes techniques. » Comme l'Ontarienne ne voulait pas prendre le relais, Anne-Julie a maintenu le rythme à l'avant et dès que sa poursuivante a mis le pied à terre dans la plus longue montée technique au 4e tour, la Saguenéenne en a profité pour creuser l'écart. Elle a franchi l'arrivée avec 45 secondes d'avance sur Jackson.

Anne-Julie Tremblay a remporté l'or à l'épreuve du... (Photo courtoisie, Équipe Québec) - image 2.0

Agrandir

Anne-Julie Tremblay a remporté l'or à l'épreuve du cross-country des Jeux du Canada.

Photo courtoisie, Équipe Québec

Malgré la chaleur suffocante et du vent de... (Photo courtoisie, Équipe Québec) - image 2.1

Agrandir

Malgré la chaleur suffocante et du vent de face sur une bonne portion du parcours, Anne-Julie Tremblay (avant) a pris les commandes de la course dès le premier tour pour devancer la championne canadienne Jenn Jackson et filer vers la victoire. La porte-couleurs du club Cyclone d'Alma a procuré la première médaille du Québec aux Jeux du Canada en cours à Winnipeg, au Manitoba.

Photo courtoisie, Équipe Québec

Lutte Québec-Ontario

Dimanche, Anne-Julie a devancé les Ontariennes Jenn Jackson et Soren Meeuwisse, tandis que les vététistes du fleurdelysée Marine Lewis (Saint-Sauveur) et Sophianne Samson (Lac-Beauport) sont 4e et 5e. La troisième représentante de l'Ontario, Dana Gilligan, a pris le 7e rang. Ça augure donc bien pour le relais qui sera couru mardi. « Ça va jouer serré », confirme-t-elle, en ajoutant qu'il est difficile de prévoir l'issue d'une course puisque « sur un tour, tout peut arriver ».

Jeudi, la Saguenéenne espère monter à nouveau sur la plus haute marche du podium à l'issue du sprint (Eliminator). « Au sprint, je suis championne canadienne en titre et j'espère réussir une bonne performance jeudi, car c'est l'une de mes courses favorites », a-t-elle conclu.

Entraîneur de l'équipe du Québec à Winnipeg, Serge Desrosiers ne tarissait pas d'éloges concernant ses trois protégées. « Ç'a été une super course. Il fait tellement chaud ici. Avec l'humidité, les 38 degrés ressemblent à 50. On se croirait dans un four. Les filles ont été à la guerre. Anne-Julie a mené tout le long. Après trois tours et demi, elle a commencé à accélérer pour distancer l'Ontarienne. Dans le dernier des cinq tours, elle a ouvert la machine et a pris une trentaine de secondes sur sa poursuivante. Elle a vraiment bien géré sa course », a-t-il déclaré à Sportcom. 

Chez les garçons, Félix Burke a imité sa compatriote en devançant un Ontarien pour monter sur la plus haute marche du podium, où il a d'ailleurs été rejoint par Félix Belhumeur, auteur d'une troisième place. Félix Longpré a pris la 4e position.

La Saguenéenne Anne-Julie Tremblay (au centre) a remporté... (Photo courtoisie, Équipe Québec) - image 3.0

Agrandir

La Saguenéenne Anne-Julie Tremblay (au centre) a remporté la toute première médaille du Québec en gagnant l'épreuve de cross-country olympique aux Jeux du Canada. Elle est entouré des Ontariennes Jenn Jackson et Soren Meeuwisse.

Photo courtoisie, Équipe Québec

Jude Dufour fier et ému

Entraîneur-chef du club Cyclone, Jude Dufour était à la fois fier et ému de voir sa protégée, Anne-Julie Tremblay, rebondir avec autant de brio aux Jeux du Canada, elle qui avait vécu une déception aux Championnats canadiens la semaine dernière. Sa fierté était double puisque Anne-Julie semble vouloir suivre les traces de son coéquipier Léandre Bouchard, qui avait réussi un triplé d'or aux Jeux du Canada de 2013.

«On est quatre en quatre!», a souligné fièrement Jude Dufour en entrevue téléphonique. «La première médaille des Jeux appartient à Anne-Julie, des Cyclones, c'est pas pire comme nouvelle!»

«J'ai vu sa course et elle était vraiment supérieure comme elle l'a été sur les Coupes du monde. C'est un beau baume sur les Championnats canadiens», ajoute-t-il, ravi que sa protégée ait vaincu la nouvelle championne canadienne, Jenn Jackson. La contre-performance d'Anne-Julie aux Championnats canadiens le préoccupait, puisqu'Anne-Julie doit aussi prendre part à la Coupe du monde au Mont-Sainte-Anne le week-end prochain et aux Championnats du monde au début septembre. «Je craignais qu'elle soit dans un passage à vide. C'est déjà arrivé par le passé, elle a des baisses d'énergie qui durent plus d'une semaine. Mais c'était juste une mauvaise journée et c'est ce qui me réconforte comme entraîneur.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer