Du beau temps et des sourires

Le tournoi a connu une légère hausse du nombre... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Le tournoi a connu une légère hausse du nombre d'équipes avec 39 formations.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Avec une légère hausse du nombre d'équipes par rapport à l'an dernier, les membres du comité organisateur de la Coupe de soccer Desjardins de Chicoutimi tracent un bilan positif de la 19e édition. Du beau temps, des sourires et de nombreuses retombées positives, tant pour les jeunes que pour l'économie locale, permettent au Club de soccer de Chicoutimi de fermer les livres avec la satisfaction du devoir accompli.

Directeur général du club hôte, Maxime Pepin-Larocque signale que la présente édition s'est traduite par une légère hausse du nombre d'équipes par rapport à l'an dernier avec 39 formations contre 34 en 2016. Un plus alors que les tournois du Québec font face à une baisse d'inscriptions généralisée.

Maxime Pepin-Larocque, DG du club de soccer de... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Maxime Pepin-Larocque, DG du club de soccer de Chicoutimi, et Marie-Josée Paquet, présidente du comité organisateur, tracent un bilan positif de la 19e édition de la Coupe de soccer Desjardins de Chicoutimi

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Présidente du comité organisateur, Marie-Josée Paquet souligne que la Coupe de Chicoutimi est très prisée par les équipes Haut du Lac. « Ces équipes apprécient beaucoup notre tournoi, car ils n'en font pas d'autres. C'est d'ailleurs l'une des raisons pour lesquelles on décide de le faire même si on a moins d'équipes. On est conscients que c'est l'une des seules opportunités que les jeunes de la région auront de pouvoir jouer dans un tournoi », explique-t-elle.

Formateur

Maxime Pepin-Larocque rappelle ce qui motive son équipe à maintenir ce tournoi. « On a trois objectifs : premièrement, c'est de permettre aux jeunes de jouer plus de matchs, car ils n'en disputent que 12 durant leur saison. Dans une fin de semaine, une équipe peut jouer facilement jusqu'à cinq matchs. Elle joue donc la moitié de sa saison en deux jours. En plus, c'est toujours agréable pour eux d'ajouter une expérience de tournoi.

« Deuxièmement, ça fait travailler des jeunes de notre club. On a calculé que le tournoi remettait 6500 $ en salaires d'arbitres, de techniciens de terrain (nouveauté cette année), etc. Normalement, ce sont des bénévoles qui s'occupent de la job sur le terrain, mais des bénévoles, il n'y en a presque plus. On s'est dit que ce serait bien qu'on redonne à nos jeunes du AA dont la saison coûte quand même cher, expliquent le DG et la présidente. 

« Troisièmement, en plus de leur fournir un petit montant par partie, ça leur permet de prendre de l'expérience terrain, renchérit Marie-Josée Paquet. C'est une belle nouveauté et c'est gagnant, car ça contribue à la formation des arbitres. »

« En fin de semaine, une trentaine de nos arbitres étaient à l'oeuvre sur les terrains et ils ont officié entre 6 et 12 matchs. C'est de l'expérience qui rentre. Et quand ils arbitrent des demi-finales et des finales, ça les prépare aux séries », fait valoir le DG.

Cela dit, le tournoi génère aussi des retombées économiques appréciables. « Plusieurs équipes couchent à l'hôtel. On parle de 125 chambres louées juste au Montagnais, souligne-t-il. D'autres louent un chalet ou une place de camping. (...) On reçoit plein de commentaires positifs. La région est accueillante et il y a beaucoup de choses à faire. On offre aussi (aux équipes) une belle qualité de terrains et une bonne qualité d'arbitrage. »

Cap sur la 20e édition

L'an prochain, le comité organisateur aimerait ajouter une touche spéciale pour souligner la 20e édition, comme de l'animation sur les sites. Toutefois, l'argent reste le nerf de la guerre et le comité souhaite que le tournoi reste abordable. « En tant qu'organisme sans but lucratif (OSBL), on ne peut pas se permettre de perdre de l'argent. Actuellement, on n'en fait pas, mais si on n'avait pas le soutien de Promotion Saguenay, on ne pourrait pas tenir ce tournoi. On les remercie d'ailleurs de leur appui, ainsi que nos commanditaires. »

Malgré les défis logistiques que représente l'organisation du tournoi, tant le DG que la présidente sont motivés à maintenir le tournoi. « On fait ça parce que nous sommes tous des passionnés. Des fois, je dis que je suis la Dominique Michel du tournoi. Chaque année, je dis que c'est ma dernière année, mais je reviens tout le temps », dit-elle, en remerciant encore une fois tout le personnel du club pour son soutien.

Gagnants

FÉMININ

Compétitif

U12 A: Chinook Chicoutimi

Récréatif

U14 A: Phénix des Rivières

U16 A: Roberval U16

MASCULIN

Compétitif

U12: Diables Rouges

U14: Roberval

Senior: Chinooks SM SS

Récréatif

U12: Dynamos Lavaltrie




À lire aussi

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer