Sports canins attelés: deux Bleuets en Pologne

Yan Larouche participera aux Championnats du monde des... (Photo courtoisie, Daniel Thibault, danieltphoto)

Agrandir

Yan Larouche participera aux Championnats du monde des sports canins attelés en bikejorring.

Photo courtoisie, Daniel Thibault, danieltphoto

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Le club Sports À-Traction Canins aura deux porte-couleurs aux Championnats du monde des sports canins attelés, en novembre 2017, en Pologne. Yan Larouche, de Shipshaw, et Marc-Antoine Fortin, de Saint-Nazaire, feront partie des représentants canadiens à ce rendez-vous présenté tous les deux ans. Le premier tentera sa chance en bikejorring alors que le deuxième évoluera en canicross.

Marc-Antoine Fortin pratique le canicross depuis 2013.... (Photo courtoisie, Daniel Thibault, danieltphoto) - image 1.0

Agrandir

Marc-Antoine Fortin pratique le canicross depuis 2013.

Photo courtoisie, Daniel Thibault, danieltphoto

Le duo espère que sa présence en Pologne contribuera à mieux faire connaître les sports canins attelés au Saguenay-Lac-Saint-Jean. Marc-Antoine Fortin a découvert cet univers en 2013 alors que son collègue a fait ses débuts en 2015. Ils souhaitent que d'autres suivent leurs traces, tout en rappelant qu'il n'est pas nécessaire d'atteindre un championnat du monde pour apprécier le domaine.

« Jamais je n'aurais pensé dans mes plus grands rêves faire partie un jour d'une équipe nationale, avance Yan Larouche. Oui, je suis un sportif, mais jamais je n'aurais imaginé cela. Quand j'ai décidé de présenter ma candidature, je savais que j'avais de bons résultats avec mon chien et je me suis dit : ''Pourquoi pas moi ? '' Quand j'ai reçu la lettre confirmant ma sélection, j'avais la chair de poule. Ce sport est méconnu dans la région et nous voulons le faire connaître. »

Faisant partie des membres fondateurs du club SATC (né il y a trois ans), Marc-Antoine Fortin compte déjà une participation au championnat mondial. Il y a deux ans, quand l'événement a été présenté au Canada, il a obtenu une septième position dans sa catégorie. L'an dernier, il a pris la deuxième place en canicross au championnat canadien.

« Cette année, je me suis passablement questionné puisque la présentation du championnat mondial en Pologne nous demandera quand même un budget important, raconte Marc-Antoine Fortin. J'ai hésité jusqu'à la dernière journée de la période d'inscription. J'ai décidé de tenter ma chance pour faire connaître le sport dans la région. Je veux que notre expérience serve de bras de levier pour augmenter la popularité des sports canins attelés. On sait qu'ils sont bons pour l'humain et aussi pour le chien.

« Et il n'est pas nécessaire de se rendre jusqu'à un championnat du monde pour apprécier le lien qu'on peut établir avec notre chien. C'est un travail d'équipe. J'ai gagné des courses seul et aussi avec un chien et je peux dire que le sentiment est différent. La fierté à l'arrivée est très grande quand tu as travaillé avec ton chien. Quand tu es seul, tu n'as que toi à gérer. Quand tu ajoutes des paramètres de risque, c'est différent. Tu n'as pas juste à t'entraîner toi-même. Tu dois t'entraîner à observer l'animal. L'observer à 20 km/h en course à pied, c'est tout un feeling. »

Communion

La communion entre l'homme et l'animal se développe au fil du temps et des entraînements, expliquent Yan Larouche et Marc-Antoine Fortin. Le premier raconte, par exemple, qu'il a beaucoup travaillé la communication avec son chien, un Alaskan sprint de 2 ans, depuis qu'il a eu peine à déceler chez lui une petite blessure, il y a quelques mois. Aujourd'hui, Foly est capable de lui faire comprendre qu'elle a envie de courir et elle réagit aussi très positivement quand son maître enfile son équipement de vélo.

Marc-Antoine Fortin s'entraîne de quatre à six fois par semaine. Lorsqu'il travaille avec son chien, un Eurohound d'un an, il le fait sur un vélo, et non en canicross, pour l'habituer à maintenir un rythme de course élevé et à garder un certain contrôle sur sa puissance.

Yan Larouche s'entraîne lui aussi quatre à cinq fois par semaine. Quand son chien sera entièrement remis de sa blessure et qu'il reprendra le travail avec attelage, il mettra l'accent sur la puissance afin d'aller chercher de la rapidité. Il souligne qu'un chien a besoin de huit semaines d'entraînement pour atteindre sa forme maximale. 

Marc-Antoine Fortin note en terminant que bien des gens qui s'initient au canicross le font d'abord dans l'objectif de faire courir leur chien. Avec le temps, certains développent un goût pour la course ou la compétition. À ce sujet, il rappelle qu'il est important de commencer sur le bon pied, en s'associant à un groupe reconnu. À ce propos, souligne que le club SATC a été élu club de l'année 2016 par la Fédération québécoise des sports canins attelés.

Des budgets de 5000$ nécessaires

Yan Larouche et Marc-Antoine Fortin estiment qu'ils auront besoin d'un budget d'environ 5000 $ chacun pour participer au Championnat mondial des sports canins attelés. Depuis qu'ils ont appris leur sélection au sein de l'équipe canadienne, il y a quelques jours, ils ont établi un plan d'action qui devrait les aider à vivre pleinement l'aventure. Ils souhaitent avant tout dénicher un partenaire majeur. Lorsque cette étape aura été franchie, ils prévoient organiser différentes activités de financement.

« Nous en profiterons toujours pour parler de notre sport et pour essayer d'augmenter sa popularité et sa visibilité. Ce que nous allons vivre est tellement un beau tremplin pour mettre le sport à l'avant-scène. Et même si je n'avais pas été accepté pour le championnat du monde, je suis fier de courir avec mes chiens tous les jours et de pouvoir dire que mes chiens sont sains », indique Yan Larouche. Les deux hommes prévoient ouvrir bientôt une page Facebook sur leur participation au championnat mondial. En attendant, il est possible d'obtenir plus de détails ou de leur offrir un coup de main en visitant leurs pages Facebook au « Équipe de sport canin Jos-Yan » et au « Équipe de course MAP Marc-Antoine Fortin - Sports canins attelés ».




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer