Hommage posthume à leur ami Arnaud

Accompagnés dans leur aventure par le Saguenéen Gabriel... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Accompagnés dans leur aventure par le Saguenéen Gabriel Julien, Thomas Caboche et Florence Bulit sont venus de la France pour participer au Triathlon du Fjord tenu samedi à La Baie. Ils voulaient ainsi rendre hommage à leur ami Arnaud Coiffier, décédé d'un cancer du cerveau en 2015.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Thomas Caboche et Florence Bulit ont rendu un hommage ultime à leur ami Arnaud Coiffier, décédé en novembre 2015 à l'âge de 33 ans d'un cancer du cerveau, lors du Triathlon du Fjord, disputé samedi, à La Baie. Accompagnés du Saguenéen Gabriel Julien, le couple français a fait la traversée outre-mer afin de participer à leur première compétition unissant la natation, le vélo sur route et la course à pied, sur la distance sprint, avec leur ami défunt bien en mémoire.

Originaire de Lyon en France et fils du propriétaire de l'Auberge des Battures, Denis Coiffier, Arnaud Coiffier a décidé de s'installer de manière permanente au Saguenay en 2004, après des études économiques dans son pays natal. Véritable amant de la nature et de plein air, il adorait sa terre d'adoption qui lui permettait de s'exprimer. Même après le diagnostic de cancer, il est demeuré très actif. « Il performait dans un peu tout et il nous amenait à nous dépasser. Pour lui, il n'y avait pas de mauvaise température ou de mauvais moment. Tous les prétextes étaient bons pour faire de l'activité physique », se rappelle Gabriel Julien qui avait participé à la Course des Pichous à ses côtés en 2013 alors que la maladie avait déjà commencé à faire des ravages. 

En novembre dernier, au premier anniversaire du décès d'Arnaud, Thomas Caboche a lancé l'invitation à Gabriel Julien pour participer au Triathlon du Fjord, ce qu'il a accepté sans trop d'hésitation même si les membres du trio n'étaient pas actifs dans les trois facettes de la discipline. En plus de les sortir de leur zone de confort, l'épreuve leur permettait également de faire revivre à leur manière leur grand ami. Arrivés la semaine dernière, Thomas Caboche et Florence Bulit avaient déjà quitté en fin d'après-midi samedi pour le voyage de retour vers Valleiry, non après avoir vécu quelques journées fertiles en émotions. 

« C'est un peu difficile à décrire, admet Gabriel Julien. Je ne sais pas trop ce que je dois faire, être heureux ou pleurer. On passe vraiment par toute la gamme des émotions. En plus, c'est un peu son terrain derrière avec le sentier Eucher et la croix. Arnaud pouvait passer des journées entières pour dénicher de nouveaux sentiers. »

Les trois recrues ont passé leur premier test sans problème. Les deux voyageurs se sont même tous les deux permis une quatrième place au général à l'issue des 750 mètres de natation, 20 kilomètres de vélo et cinq kilomètres de course à pied. Gabriel Julien mentionne que la plus grande crainte du duo français était la température plus froide de l'eau du Fjord, mais finalement, tout s'est bien déroulé. Ce dernier ne ferme pas la porte à participer à d'autres triathlons dans les prochaines années. L'idée germe même déjà de rendre la pareille à ses amis et que le Saguenéen se rende en France à son tour pour une compétition.

Les athlètes régionaux Frédéric Bouchard et Ariane Carrier... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Les athlètes régionaux Frédéric Bouchard et Ariane Carrier ont dominé dans le volet olympique, samedi, dans le cadre du Triathlon du Fjord.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Vainqueur du volet olympique l'an dernier, Mathieu Pageau... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 2.1

Agrandir

Vainqueur du volet olympique l'an dernier, Mathieu Pageau a été le plus rapide au triathlon sprint, samedi, dans le cadre du Triathlon du Fjord.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Pageau premier

Habitué du podium, Mathieu Pageau (vainqueur du volet olympique l'an dernier), s'est imposé cette fois-ci sur la distance triathlon sprint, trois minutes devant son compatriote Pascal Dumaresq. Du côté féminin, Clarence Gagné de Québec a coiffé au fil d'arrivée la Chicoutimienne Nadia Bolduc qui a accusé un retard de seulement 9 secondes. Au triathlon olympique, épreuve reine avec les distances doublées (1,5 km natation, 40 km vélo et 10 km course), le favori local Frédéric Bouchard a mené de bout en bout, terminant en 2 h 08, confortablement devant le Jonquiérois David Savard (2 h 15). Chez les femmes, Ariane Carrier, de Jonquière, a conservé son titre en prenant la première place, franchissant la ligne au 4e échelon au total, grâce à un chrono de 2 h 18. Nancy Ratté, de Lac-Kénogami, a suivi quelques minutes plus tard pour s'assurer de la deuxième place. 

Un peu plus de 100 personnes ont pris part à l'événement qui se déroulait dans le secteur du pavillon des croisières, à La Baie, une baisse significative. Contrairement à l'an dernier, où les vents et le froid avaient causé des problèmes, cette fois, les conditions étaient impeccables pour les participants. La deuxième épreuve organisée par le Club endurance du Fjord se déroulera du côté de Jonquière à la mi-août.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer