Kennedy, le nouveau roi des Régates

Brandon Kennedy est le nouveau champion des Régates... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Brandon Kennedy est le nouveau champion des Régates de Saint-Félicien.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Brandon Kennedy est le nouveau champion des Régates de Saint-Félicien. Il a détrôné le roi de l'Ashuapmushuan Bert Henderson.

Brandon Kennedy est le nouveau champion des Régates... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin) - image 1.0

Agrandir

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Le jeune pilote de 24 ans du Delaware s'est imposé lors de la grande finale de la catégorie Grand Prix, ces Formules 1 des eaux. Il a réalisé les cinq tours de l'épreuve en 2 minutes 30 secondes, preuve que ces hydroplanes vont très vite. « C'est ma première victoire en Grand Prix et ma première à Saint-Félicien. Je suis très satisfait de ma course. Je sais qu'il y a eu des problèmes au départ, mais moi j'ai roulé à fond tout le long. Je savais que j'avais le bolide pour gagner », a mentionné celui qui a commencé à courir à l'âge de 14 ans.

À bord de sa Cancer Racing, Kennedy a pris les commandes de la course et n'a jamais craint de se faire rattraper. « Je savais que les autres étaient loin, mais je ne pouvais pas lever le pied, car les autres coureurs étaient très rapides. Mon équipe a fait un super travail sur le bateau », a-t-il ajouté.

En effet, le roi qui a gagné en 2015 et 2016 à Saint-Félicien a effectué toute une remontée. « J'ai manqué mon départ. Je ne sais pas ce qui s'est passé, mais dans le dernier virage, j'ai perdu ma position et je ne voyais plus rien. Je suis très satisfait de ma 2e place. Je vais la prendre », a mentionné l'Ontarien Bert Henderson.

En effet le favori de la foule a soulevé les passions en réussissant à remonter les positions. De la 4e place, il a réussi à doubler dans le dernier tour Tom Thompson pour terminer 2e.

Hydro 500

C'est dans la catégorie Hydro 500 que les spectateurs ont eu droit à la plus belle course. Jimmy King a connu un départ canon pour prendre les commandes de l'épreuve. Derrière, le fin renard Patrick Haworth chassait et se rapprochait dans les lignes droites, mais il perdait un peu de terrain dans les virages. Sachant que son bolide Bad Influence 79 était très rapide, il a tout donné pour passer King et lui voler la victoire au dernier tour. « Ça fait du bien ! C'est ma première victoire de la saison. King me malmenait dans les virages en me forçant à me déporter, c'était correct, ça fait partie de la course », a-t-il déclaré quelques secondes après avoir débarqué de son bolide.

Mais coup de théâtre ; les officiels ont déterminé qu'il avait bloqué le passage d'un autre pilote dans un virage, ce qui a causé sa disqualification. Une décision qui a jeté une douche froide à toute l'équipe.

C'est Jimmy King, 57 ans, de Wales au Michigan, qui a remporté l'épreuve pour une 2e année consécutive. Rémy Leblanc, qui avait travaillé très fort pour ne pas céder sa place à Donny Allen, a fini 2e.

F 2500

Douglas Rapp était une coche au-dessus de tout le monde aux Régates de Saint-Félicien dans la Classe F 2500. Il a remporté la finale aisément tout comme les courses de qualification du week-end. « Mon moteur était très performant. Mon équipe a fait un travail extraordinaire. Il fallait être vigilant, car les petites vagues causées par le vent rendaient le pilotage difficile. Je m'en suis bien tiré », a mentionné le pilote de Windham, Connecticut. Ce week-end parfait lui permet de se rapprocher de la tête du classement général qui est détenu par Yan Beaupré qui a terminé 2e de la finale. C'est Tyler Kaddatz qui a fini au 3e rang.

2,5 litres

Dans la classe 2,5 litres, la jeune sensation de 18 ans Grant Hearn s'est imposée en prenant les devants dès le départ. Bien que Frédéric Couturier a essayé de tenir le rythme, il n'a pas été en mesure de le rattraper. Il devait surveiller Kevin Smith qui chassait derrière. Il a failli le dépasser avant de toucher une bouée dans l'avant-dernier virage.

« J'ai dû manoeuvrer avec le vent qui rendait difficile de maintenir le bateau. Je suis vraiment surpris de mes courses depuis le début de la saison. J'espère continuer ainsi », a mentionné le jeune pilote. Notons la belle 4e place de Stéphanie Joanette qui a arraché sa place en finale grâce à une belle victoire en finale consolation. Elle qui en était seulement à ses premières courses en venant à Saint-Félicien.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer