Élite baieriveraine: Marquis vise les Jeux du Canada

Lorraine Minier (administratrice de la fondation), Océane Fortin,... (Photo Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Lorraine Minier (administratrice de la fondation), Océane Fortin, Catherine Chouinard, Luc Boivin (conseiller municipal), Léon Bergeron (administrateur), Arno Blackière, Jean Pellerin (président), Alex-Antoine Marquis, Nancy Gaudreault (mère de Claudia Gagnon), Mary-Jane Gilbert et Léa Bergeron ont participé à une remise de bourses de la Fondation pour l'élite baieriveraine, mardi.

Photo Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

À sa liste de souhaits pour la saison estivale 2017, Alex-Antoine Marquis a inscrit une participation au tournoi de tennis des Jeux du Canada, à Winnipeg, en août. ll saura en fin de semaine prochaine s'il sera en mesure d'atteindre cet objectif.

Dans quelques jours, au stade Uniprix de Montréal, le jeune athlète de La Baie participera à la dernière étape du processus de sélection de l'équipe du Québec en tennis. À sa conclusion, la formation provinciale sera connue.

« Trois camps ont été présentés jusqu'à maintenant et chaque fois des joueurs ont été retranchés, explique Alex-Antoine Marquis. Il y a encore trois joueurs de mon âge et nous verrons après ce dernier camp. Il y a aussi des joueurs un peu plus âgés. Pour les Jeux du Canada, ils vont garder deux gars pour le simple et deux autres pour le double. »

Jeux du Canada ou pas, Alex-Antoine Marquis sait déjà que l'été qui débute s'annonce bien rempli pour lui.

Après sa participation à la dernière étape de sélection pour les Jeux du Canada, il quittera la région le 24 juin en prévision de tournois à Edmonton et à Vancouver sanctionnés par l'ITF (Fédération internationale de tennis). Il tentera aussi sa chance aux championnats canadiens des 16 et des 18 ans, en plus de participer à un autre tournoi ITF au Québec, les Internationaux de Repentigny.

« C'est un tournoi où tous les meilleurs seront présents, rappelle-t-il. J'aurai ensuite un autre tournoi à Montréal. Il s'agit d'un tournoi grade 2 où le Top-100 sera présent. »

Université américaine

Quand il regarde à plus long terme, Alex-Antoine Marquis entend poursuivre son travail pour arriver un jour à s'entendre avec une université américaine et, dans le meilleur des mondes, faire carrière au tennis.

Étudiant au secondaire IV, il a déjà eu certains contacts avec des représentants d'universités américaines. Certains l'ont approché pendant ses participations à des tournois ITF, au cours des derniers mois.

Élite baieriveraine

Comme six autres athlètes de La Baie, Alex-Antoine Marquis a reçu un coup de main de la Fondation pour l'élite baieriveraine, mardi. En mettant la main sur un chèque de 1500 $, il a eu droit à la plus grosse bourse.

Le judoka Arno Blackière a empoché 1000 $ pour l'aider à poursuivre sa carrière. Champion canadien des moins de 18 ans chez les 50 kilos, il a fait ses débuts sur la scène internationale, au cours des derniers mois. Il se rendra à Cancún, au Mexique, en juillet, pour les championnats panaméricains, et il espère représenter son pays au championnat mondial junior 2017.

Une somme de 500 $ a été attribuée à la gymnaste Léa Bergeron et à la patineuse Claudia Gagnon. Malgré ses dix ans, Léa Bergeron pratique la gymnastique depuis déjà cinq ans et elle est identifiée « jeune élite » dans la catégorie Espoir par la Fédération de gymnastique du Québec. Claudia Gagnon s'entraîne maintenant au Centre régional canadien d'entraînement de Montréal. Au cours de la dernière saison, elle a fait sa marque au Championnat canadien junior de patinage de vitesse courte piste (6e position). Elle désire poursuivre sa progression et défendre les couleurs canadiennes aux Jeux olympiques de 2022.

Bourses de 250 $

Une autre spécialiste du patinage de vitesse courte piste, Marie-Jane Gilbert, a reçu 250 $ de la fondation. Triple médaillée aux Jeux du Québec à Alma (deux d'or et une d'argent), elle s'est qualifiée pour le Championnat de l'Est du Canada et pour les Sélections juniors canadiennes.

Catherine Chouinard et Océanne Fortin, du club de triathlon Béluga, complètent la liste des lauréats de la Fondation pour l'élite baieriveraine. Elles ont obtenu 250 $ pour les aider à poursuivre leur développement.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer