• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Les habitués seront de la Traversée internationale du lac Saint-Jean 

Les habitués seront de la Traversée internationale du lac Saint-Jean

Xavier Desharnais et Philippe Guertin seront de la... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Xavier Desharnais et Philippe Guertin seront de la 63e édition de la Traversée internationale du lac Saint-Jean.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

La nouvelle réglementation pour le port de la combinaison isothermique à la Traversée internationale du lac Saint-Jean à la nage n'a pas refroidi les habitués dont la majorité sera du départ de la 63e édition.

Les craintes entourant cette nouveauté imposée par la FINA se sont estompées au sein de l'organisation du plus célèbre marathon de nage en eau libre. « Nous arrivons d'une réunion en Suisse sur la question et c'est beaucoup plus clair. Le type de wetsuit permis et la réglementation ne devrait pas nous causer de problèmes. Les athlètes semblent s'en accommoder. Certains comme les Québécois sont moins heureux parce qu'habitués à l'eau froide. Mais certains font un retour à la Traversée à cause du port du wetsuit », explique le responsable du volet natation Pierre Pelletier.

En effet, des nageurs comme l'Allemand Alexander Studzinski, qui a été retiré lors de la plupart de ses présences à Roberval à cause de l'hypothermie, fera un retour. Il s'agit d'un nageur très rapide. Près de 40 athlètes ont soumis leur candidature, cette année. Un nombre plus élevé qu'a l'habitude, vraisemblablement dû à cette nouvelle réglementation. La direction en a sélectionné 26, soit 13 hommes et 13 femmes.

Les paris sont donc ouverts pour essayer de cibler un favori parmi les Québécois Xavier Desharnais, Philippe Guertin et Gabriel Pouliot, le rapide Italien Edouardo Stochino (2e l'an dernier), le Français Bertrand Venturi et le vétéran Argentin Damian Blaum. Rappelons que le gagnant de l'an dernier, l'Américain Alex Meyer, a pris sa retraite après avoir complété l'épreuve.

Chez les femmes, la Russe Olga Kozudub sera présente pour défendre son titre de reine du Piékuagami. Il faudra surveiller la Québécoise Jade Dusablon qui avait causé une surprise en signant la 2e place.

Région

Deux nageuses de la région prendront le départ à 8 h 30 du quai de Péribonka le 29 juillet, soit Sabryna Lavoie de Saint-Bruno et Dania Belisle de Saint-Félicien.

Cette année, le départ est retardé de 30 minutes pour composer avec la réalité des traversées plus rapide. Et qui risque de l'être encore plus avec le port d'une combinaison en néoprène. « Ça va être une année de transition. On va voir. Les wetsuits sont différents que pour le triathlon. Ils sont très minces et sont à bretelles pour libérer les épaules. Il y a des modèles long ou court pour les jambes. Sous 18 degrés il sera obligatoire. Entre 18 et 20 degrés il sera optionnel et il ne sera pas permis à plus de 20 degrés », explique Pierre Pelletier.

Nouveauté

Afin de répondre à la demande et la popularité de la nage en eau libre, le comité organisateur propose un 10 km pour les nageurs amateurs. L'épreuve va s'ajouter à la journée de compétitions du samedi 22 juillet composée du 1, 2 et 5 km.

Pour ce qui est du 10 km Fina, regroupant 23 nageurs professionnels de sept pays, il sera présenté le jeudi 27 juillet.

Le lendemain, le 25e marathon de la relève prendra son départ de la plage Robertson à Mashteuiatsh.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer