Le cycliste Elliot Doyle vise des succès d'étape

Elliot Doyle... (Photo courtoisie, Vincent Drouin)

Agrandir

Elliot Doyle

Photo courtoisie, Vincent Drouin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Les prochains jours s'annoncent bien remplis pour le cycliste almatois Elliott Doyle. Sous les couleurs de l'équipe Garneau Québecor, il entamera jeudi sa participation au Grand Prix cycliste de Saguenay. Il le fera tout en ayant en tête la fin d'une session estivale de ses études en pharmacie à l'Université Laval.

« Ma session prendra fin le 13 juin, note Elliott Doyle. Le 13 juin, c'est le mardi tout juste avant le Tour de Beauce. Au Grand Prix de Saguenay, je vais faire mes courses et ensuite je serai dans mes devoirs pour étudier. Ce sera plus difficile un peu, mais je pense que ça va bien aller quand même. »

À l'approche d'un moment important de la saison 2017 de cyclisme, Elliott Doyle sait très bien ce qui l'attend au Grand Prix cycliste de Saguenay. Il connaît les parcours que devront affronter les participants et estime qu'il peut espérer de belles performances d'étape. Il ne croit pas être en mesure de jouer le classement général, un mandat que peuvent cependant viser à ses yeux certains de ses coéquipiers.

Le Grand Prix de Saguenay débutera jeudi à La Baie par une étape composée du chemin Saint-Jean, de la route du Petit parc et du boulevard de la Grande-Baie Sud. Le chemin de la Grande-Anse, le chemin Saint-Joseph, le boulevard de la Grande Baie Nord et la rue Victoria formeront l'étape du lendemain. Un critérium dans les rues du secteur Kénogami est au programme de samedi, avant l'étape finale au centre-ville de l'arrondissement de Chicoutimi, dimanche.

« Je crois que les nouveaux parcours vont me plaire, avance Elliott Doyle. La première étape à La Baie est toujours difficile. La deuxième étape se déroulera aussi à La Baie, mais ce sera le même parcours qu'il y a trois ans. Nous arriverons au port et ça pourrait être bénéfique pour moi. Il y a trois ans, ça s'était terminé au sprint. Je crois que ça va bien aller lors de cette étape, tout comme au critérium de samedi à Kénogami. Je connais bien le parcours. Il me plaisait beaucoup quand il y avait des courses régionales à cet endroit.

« Les étapes de vendredi et samedi pourraient être intéressantes pour moi, mais nous aurons aussi une bonne équipe pour le classement général avec des gars comme Bruno Langlois, Olivier Brisebois et Marc-Antoine Soucy. Ils seront capables de faire une belle prestation au classement général. De mon côté, j'irai plus pour une victoire ou un podium d'étape. Le Grand Prix de Saguenay est un moment important pour moi. C'est chez moi et la forme est bonne. Tout est aligné pour que je performe bien à Saguenay. »

Calendrier

Le Grand Prix cycliste de Saguenay marquera le début d'une période bien remplie pour Doyle et les membres de l'équipe Garneau Québecor. Une semaine après leur passage au Saguenay-Lac-Saint-Jean, ils s'attaqueront au Tour de Beauce et ensuite aux championnats canadiens. Deux semaines plus tard, ils participeront à l'événement BC Superweek, à Vancouver. Elliott Doyle se rendra ensuite en Côte d'Ivoire pour les Jeux de la Francophonie.

« Ce sera un bel été de compétitions », assure l'athlète d'Alma.

Nouvelle équipe

En 2017, Elliott Doyle fait ses premiers pas avec la formation Garneau Québecor. Il a officiellement rejoint cette équipe en janvier, un mois après avoir quitté la formation Silber Pro Cycling. Un changement de décor motivé par un désir de pouvoir mieux répondre à sa réalité d'athlète et d'étudiant en pharmacie.

Quelques mois plus tard, Doyle estime avoir effectué un choix judicieux. Il a pu consacrer beaucoup de temps à ses études tout en nourrissant sa passion pour le vélo.

« J'ai roulé beaucoup en avril, précise-t-il. J'ai passé deux semaines en Californie, ce qui m'a vraiment aidé. J'ai ensuite eu des compétitions en Caroline du Sud avec Garneau. Le mois de mai a été plus tranquille au niveau des compétitions, mais je me suis quand même bien entraîné. En fin de semaine dernière, j'avais une très bonne forme physique au Grand Prix de Charlevoix et les prochaines semaines s'annoncent bien.

« Je suis vraiment bien avec Garneau, même si j'étais bien également avec Silber. Bruno Langlois a un centre d'entraînement à Québec (BL Coaching) et il m'a été d'une très grande aide au cours de l'hiver. Il m'a ''coaché'' pratiquement tout l'hiver. Le centre est près de l'école. Je pouvais m'entraîner et aller à l'école. Je me suis donc bien préparé pour la saison. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer