Entrepreneurs au cube: près de 11 000 $ pour l'autisme

Carl Côté et Pierre Lavoie, à l'arrière, ont... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Carl Côté et Pierre Lavoie, à l'arrière, ont accompagné six autistes lors du tour d'honneur du défi Entrepreneurs au cube, qui eux étaient soutenu par des encadreurs.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La deuxième édition du défi santé Entrepreneurs au cube, qui s'est tenu samedi avant-midi sur la piste d'athlétisme du parc Saint-Jacques à Arvida, a accompli plusieurs missions. Elle a permis d'amasser 10 750 $ pour la Société de l'autisme du Saguenay-Lac-Saint-Jean, elle a réuni plusieurs entreprises de la région, elle a fait bouger plus de 200 personnes, en plus d'accueillir Pierre Lavoie, parrain d'honneur pour une deuxième année.

Plus de 200 personnes ont pris part à... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Plus de 200 personnes ont pris part à la deuxième édition du défi Entrepreneurs au cube, samedi, à Arvida.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Le président de la Fondation Jean-Allard, Carl Côté,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.1

Agrandir

Le président de la Fondation Jean-Allard, Carl Côté, en compagnie de Pierre Lavoie, parrain d'honneur du défi santé Entrepreneurs au cube.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Une ambiance de fête régnait sur le site. Tout le monde était présent pour s'amuser, bouger et échanger, sans aucun esprit de compétition, qu'il soit sportif ou d'affaires. Les participants, regroupés en 24 équipes de 6 à 10 membres, devaient marcher ou courir entre 10h et midi, dans le but d'accumuler un maximum de cubes énergie. Ils étaient également invités à donner des fonds à la Fondation Jean-Allard, instigatrice de l'événement Entrepreneurs au cube. Le tout prenait fin avec un repas dans le pavillon Mellon.

«Carl Côté, le président de la Fondation Jean-Allard et de la Chambre de commerce et d'industrie Saguenay-Le Fjord, a un souci important du développement de l'entrepreneurial régional, et Pierre a le même souci, a expliqué la directrice générale de la Fondation Jean-Allard, Louise Tremblay, lorsque rencontrée aux abords de la piste à Arvida, quelques minutes après que les participants aient amorcé leur quête aux cubes énergie.

«On a jumelé deux préoccupations importantes pour chacun d'eux, pour faire en sorte de créer un événement d'envergure, en plus de soutenir une bonne cause qui est celle de l'autisme, a-t-elle poursuivi. On vise beaucoup les petites et moyennes entreprises du Saguenay-Lac-Saint-Jean et on leur demande de relever un défi tout en participant à une activité de cohésion d'équipe.»

Pierre Lavoie était touché de pouvoir être présent pour cette seconde édition. Avant tout pour soutenir la cause de l'autisme, mais également pour pouvoir promouvoir les valeurs entrepreneuriales dans la région.

«Je suis un entrepreneur social et le défi est de mousser l'économie de la région au cours des prochaines années, a fait remarquer M. Lavoie. Il faut créer de la richesse et des emplois. On a une belle région, mais on a un défi économique devant nous. Ce sont les entrepreneurs qui vont être à l'avant, à prendre des risques et à faire avancer la région. Les entrepreneurs qui réussissent dans la région, il faut les féliciter et essayer de les imiter, au lieu de les jalouser. C'est de cette façon qu'on fait avancer une société.»

Defi relevé

L'événement avait une signification particulière pour Olivier Martel, Anthony Tremblay, Pierre Pilote, Mélissa Ménard, Yves Ménard et Alexandra Côté. Les six autistes étaient présents pour courir ou marcher, et ils étaient les grandes vedettes du tour d'honneur en compagnie de Pierre Lavoie et Carl Côté. Ils s'entraînent depuis un mois dans le but d'être fin prêts.

«C'est un gros défi pour eux, a reconnu Louise Tremblay. C'est un défi en raison du bruit, de la foule, du respect des couloirs de course et de l'environnement dans lequel ils se retrouvent. Depuis un mois, notre coordonnateur à la Fondation Jean-Allard, Mathieu Boily, les prépare pour qu'ils connaissent les lieux physiques afin de les sécuriser. On les met à l'avant-plan et ils ont une grande force, considérant les contraintes qu'ils ont.»

Il est déjà assuré que le défi santé Entrepreneurs au cube sera de retour pour une troisième édition l'an prochain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer