Dean Lygitsakos remercié par le Cool FM

Dean Lygitsakos a été l'entrâineur des Marquis pendant... (Archives le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Dean Lygitsakos a été l'entrâineur des Marquis pendant quatre ans, avant de passer les deux dernières saisons avec le Cool FM de Saint-Georges.

Archives le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une petite bombe a secoué la planète LNAH, lundi, lorsque le Cool FM de Saint-Georges a annoncé que le contrat de l'entraîneur-chef et directeur général Dean Lygitsakos n'était pas renouvelé.

L'ancien grand manitou des Marquis de 2011 à 2015 et vainqueur de deux championnats des séries à Jonquière en 2013 et 2014 a complété sa deuxième saison en Beauce. Son équipe a terminé au troisième rang au terme de la saison régulière, mais les choses se sont corsées en séries. Le Cool FM a d'abord subi l'élimination en quart de finale, avant de mourir une deuxième fois en demi-finale contre les Marquis, après avoir remporté la série de la seconde chance face à Rivière-du-Loup.

Lygitsakos était encore sous le choc plusieurs heures après avoir appris la nouvelle, d'autant plus qu'il a été informé d'une bien drôle de façon.

«Dimanche, en soirée, j'ai reçu un message texte sur mon cellulaire de la part de Carol Poulin, le président du Cool FM, a-t-il décrit dans un communiqué émis par le relationniste Olivier Charpentier. M. Poulin m'avisait que mon contrat ne serait pas renouvelé et que notre association se terminait dès maintenant.

«Il s'agissait d'un dénouement complètement inattendu étant donné que lors de nos rencontres et discussions préalables (la dernière fut ce mercredi), les représentants du conseil d'administration du club m'avaient confirmé que j'étais leur homme et qu'une imminente entente avec la ville était la seule chose qui séparait et retardait l'officialisation de notre association pour la saison à venir.»

Dean Lygitsakos, impliqué dans le monde du hockey senior depuis une dizaine d'années, se laisse du temps avant de penser à son avenir. Celui qui a bâti une équipe plus que respectable à Saint-Georges au cours des deux dernières années va tout de même conserver de bons souvenirs de son passage avec le Cool FM.

«Ce que je retiens le plus, c'est la qualité des êtres humains que j'ai côtoyés dans le vestiaire à Saint-Georges, a réagi l'homme de hockey originaire de Trois-Rivières. Les joueurs, mes adjoints et tout le personnel formaient un groupe uni avec une chimie hors pair. Ils étaient des gens compétents, dédiés, sérieux et intelligents avec lesquels j'avais la conviction de bâtir quelque chose de spécial. Je les remercie de m'avoir permis de vivre une si belle expérience.

«Pour le moment, je vais prendre le temps de bien mûrir la suite des choses avant d'en dire davantage. Ça sera sage de ma part.»




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer