Simon Menier parmi l'élite

Le Chicoutimien Simon Menier s'apprête à vivre une... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le Chicoutimien Simon Menier s'apprête à vivre une grosse saison de baseball au sein de la formation 17U de l'Académie de baseball du Canada (ABC).

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

L'équipe de l'ABC 17U qui affrontera les Voyageurs de Saguenay samedi et dimanche compte un Chicoutimien dans ses rangs. Le #20, Simon Menier, est en effet le seul joueur de la région à s'être taillé un poste au sein de l'Académie de Baseball du Canada (ABC) qui regroupe les joueurs d'élite au sein d'un programme de baseball haute performance.

Le Chicoutimien, qui aura 16 ans en juin, s'apprête à donc vivre une grosse saison de baseball à sa première année dans l'uniforme de l'ABC 17U, dirigée d'ailleurs par le grand manitou des Voyageurs de Saguenay Robert Fatal. Ce dernier, qui est à la barre de l'ABC et agi toujours comme DG des Voyageurs, était d'ailleurs bien au fait du potentiel du jeune Saguenéen pour l'avoir vu progresser dans les rangs bantam AA et midget AAA des Voyageurs. 

En entrevue, Simon Menier explique qu'il a réussi à se distinguer l'an dernier, alors qu'il avait été invité à se joindre à l'ABC Relève pour disputer, entre autres, des tournois aux États-Unis. Puis, l'équipe a participé à quelques événements, dont la Classique Claude-Raymond. Le jeune homme s'est aussi qualifié pour l'Équipe du Québec. Il a obtenu son billet pour les Championnats canadiens U15 où il a contribué à la conquête de la médaille d'argent. «Ça a bien été là-bas. Avec l'équipe du Québec, ç'a été une belle expérience puisqu'ils ont remporté la médaille d'argent, mentionne son père, Christian Menier, lors de l'entrevue. Simon a fini avec une bonne moyenne de .350. Deux circuits et six points produits. Il a fini 2e dans les points produits.»

Ce tournoi national a été bénéfique pour le voltigeur. «Ça m'a donné confiance, confirme le jeune joueur. Je faisais partie des meilleurs joueurs au Québec et on jouait contre les meilleurs au Canada. On a fini deuxièmes. J'ai été utilisé à tous les matchs.»

Blue Jays

Le jeune joueur estime aussi que sa prestation au sein de l'équipe Relève contre la formation de l'Ontario Blue Jays lors du match disputé au Stade olympique a joué en sa faveur. À défaut de se distinguer au bâton qui est l'un de ses atouts, il a pu mettre en valeur sa rapidité sur les sentiers, entre autres par des vols de buts. Il a d'ailleurs été confirmé sur l'équipe 17U peu après ce match. 

Autre élément qui a favorisé sa progression, Simon pointe son entraînement sous les conseils de Josué Peley, qui vient de se joindre au personnel des Blue Jays de Toronto. «C'est pas mal ce qui a fait que j'ai pu faire l'équipe», estime le jeune voltigeur qui se distingue par son coup de frappe et sa rapidité. «Au champ, quand je performe, c'est un plus», ajoute-t-il.

Jeux du Canada

Depuis janvier dernier, le Chicoutimien s'entraîne avec sa nouvelle équipe. Le fait d'être le seul joueur du Saguenay ne le dérange pas du tout. «Je suis ami avec tout le monde», rétorque-t-il.  

Cela dit, le jeune Menier sera très occupé au cours des prochaines semaines. Au total, il devrait disputer environ 100 matchs durant la saison. En début de saison, il disputera une trentaine de matchs contre les équipes de la Ligue de baseball junior élite du Québec (LBJEQ), dont les trois matchs contre les Voyageurs de Saguenay en fin de semaine au Stade Richard-Desmeules.

Puis, il partira en tournoi aux États-Unis. «Je pars du 1er au 6 juin pour un premier tournoi aux États-Unis contre des équipes d'Atlanta. Après les matchs d'en fin de semaine, c'est surtout aux États-Unis que ça va se passer pour le prochain mois. Il y a de gros tournois en Floride. C'est vraiment du gros calibre. Tout ce qu'on fait cette saison, c'est une préparation en vue des Jeux du Canada (29 juillet au 4 août à Winnipeg) où on ne vise rien de moins que l'or. Je devrais finir ma saison à la mi-août. Quand je l'aurai terminée, si les Voyageurs sont en séries, je pourrai peut-être aller jouer avec eux. Je triperais même si je ne jouais pas!», lance-t-il, les yeux pétillants à l'idée que cette option puisse ce concrétiser. 

Collèges américains

S'il continue à progresser, Simon pourrait évoluer encore l'an prochain avec les 17U et l'année suivante avec les 18U. Évidemment, le jeune joueur aimerait se rendre le plus loin possible, mais cette première saison avec l'élite québécoise sera un bon test. «Je vais voir à partir de cet été comment ça va aller. Je vais pouvoir me comparer avec de bons joueurs aux États-Unis», a indiqué celui qui aimerait éventuellement poursuivre sa progression dans les collèges américains.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer