Des nouveautés et un vent d'optimisme

Le professionnel enseignant du Club de golf Saguenay... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le professionnel enseignant du Club de golf Saguenay d'Arvida, Sébastien Néron, offre plusieurs services bonifiés en vue de la nouvelle saison.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Fort de sa première année à titre de professionnel enseignant au Club de golf Saguenay d'Arvida, Sébastien Néron entrevoit la prochaine saison avec optimisme. Plusieurs activités sont organisées tout au long de l'été, autant pour les jeunes, les femmes et les hommes.

Cette stratégie d'offrir un maximum de services à tous les genres et les groupes d'âge s'inscrit dans la volonté d'attirer une clientèle familiale sur les terrains de golf.

« J'investis beaucoup cette année et j'ai une vision à moyen et long terme, annonce Sébastien Néron, rencontré au Club de golf Saguenay mardi. Je pense qu'il y a moyen de changer la face du golf par des petits gestes et c'est ce que je suis en train de faire. »

Encore cette année, des nouveautés vont pimenter la saison, dont l'ouverture officielle est prévue vendredi, si Dame nature le veut bien. Très populaire l'an dernier, le Mercredi des dames est de retour, mais avec une offre bonifiée. Un départ de jour s'ajoute à celui prévu en fin de journée, ce qui va permettre d'accueillir plus de golfeuses.

L'activité se fait sans inscription et comprend une clinique technique d'environ 45 minutes, suivi d'une ronde de neuf trous et d'une consommation. « Il y a vraiment eu une grosse hausse au niveau de l'achalandage féminin l'an dernier », affirme le professionnel enseignant, qui s'attend de recevoir environ 65 femmes par semaine. L'an dernier, la moyenne se situait à 35 par semaine.

La même formule sera effective chez les hommes, le jeudi.

Académie de l'Armada

Mise sur pied l'an dernier, l'académie de golf L'Armada est de retour, plus revigorée que jamais, notamment avec un volet junior étoffé. L'Armada junior revient pour les jeunes de 11 à 18 ans et autre nouveauté, l'Armada relève, offert aux jeunes de sept à 11 ans. Ce volet va servir d'initiation pour les débutants et Sébastien Néron va en profiter pour insérer ses membres juniors dans les heures de formation. Dix séances sont à l'horaire pendant l'été, d'une durée d'une heure chacune.

« Ca va me permettre de former de jeunes joueurs juniors que j'ai déjà, afin qu'ils puissent m'aider dans l'enseignement dans les prochaines années, explique M. Néron. Ça va nous permettre de garder la même philosophie et les mêmes valeurs de l'Armada, basées sur le partage et l'entraide. »

Autre nouveauté, l'Armadon. Durant la saison, les joueurs juniors qui le voudront pourront redonner à la société. Quelques activités de financement seront organisées et la moitié des dons amassés iront à la Fondation Jean Allard, qui sensibilise les gens à la cause de l'autisme.

« Je veux former de bons individus et en plus, former de bons golfeurs, exprime Sébastien Néron. L'important, ce n'est pas de donner beaucoup, c'est de donner souvent. »

Histoire de rassembler tous les membres d'une même famille, l'Omnium familial est organisé le 12 août. Sous la formule « Vegas » à deux, le terrain du Club de golf Saguenay d'Arvida sera transformé en un parcours de 18 trous à normale trois.

« Ça va rendre l'événement plus accessible et ça risque d'être une activité forte de l'été », annonce le passionné. Quelques règles doivent être respectées, dont le jumelage entre un adulte et un junior. Bien entendu, les membres d'une équipe doivent être de la même famille.

Fortin-Simard rate la qualification

Sans connaître une mauvaise journée au bureau, Keven Fortin-Simard n'a pas été en mesure de passer à l'étape suivante, lundi, lors de la première tranche de qualification vers l'Omnium de golf des Etats-Unis. En vertu d'une ronde de 76 (+4) qui s'est déroulé sur le parcours du Club de golf Haworth, au New Jersey, il a terminé au 35e rang.

La ronde a été remportée par Harrison Shih, qui a joué cinq coups sous la normale. Keven Fortin-Simard était d'ailleurs un des partenaires de jeu du vainqueur.

« Je n'ai pas joué du mauvais golf, mais c'est le genre de journée comme ça où ça ne fait pas, a raconté le professionnel et directeur général du Club de golf Lac-Saint-Jean. J'ai joué avec celui qui a gagné, ce qui m'a permis de confirmer que je n'avais pas mal joué. Le pointage n'est pas vraiment représentatif de la façon dont j'ai joué. J'ai connu un petit passage plus difficile dans le milieu du parcours, mais je suis content de la manière dont ça s'est passé. »

Fortin-Simard et les autres golfeurs ont dû affronter des conditions peu favorables en raison du froid et des vents. Le golfeur local n'a pu jouer de ronde de pratique, « mais ça n'a pas été un facteur », a-t-il précisé.

Kevin Fortin-Simard se prépare maintenant à l'ouverture de son club à Saint-Gédéon. Il aimerait disputer quelques tournois sur le circuit provincial au cours de l'été.

« Je ne vais pas le faire au détriment du travail, mais j'ai joué seulement un tournoi l'an dernier et ça m'a manqué un peu », a-t-il reconnu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer