Les Capitals survivent

Andre Burakovsky a inscrit deux buts, Nicklas Backstrom a réussi son sixième... (PHOTO REUTERS)

Agrandir

PHOTO REUTERS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Will Graves
Associated Press

Andre Burakovsky a inscrit deux buts, Nicklas Backstrom a réussi son sixième filet des séries éliminatoires et les Capitals de Washington ont écrasé les Penguins de Pittsburgh 5-2, lundi soir, pour provoquer la tenue d'un match ultime dans cette série demi-finale de l'Association Est.

John Carlson et T.J. Oshie ont aussi fait vibrer les cordages pour les Capitals. Braden Holtby a effectué 16 arrêts et expédié les deux équipes vers la capitale fédérale américaine pour le match no 7, qui aura lieu mercredi soir.

Jake Guentzel a marqué son neuvième filet en séries éliminatoires - un sommet dans la LNH - et Evgeni Malkin a complété le score 52 secondes plus tard en fin de troisième période pour donner l'impression que les Penguins ont été dans le match, bien que ça n'ait jamais été le cas. Les Capitals ont contrôlé le jeu du début jusqu'à la fin. Marc-André Fleury a totalisé 21 arrêts et a reçu très peu d'aide de ses coéquipiers.

C'est la quatrième fois que les Penguins et les Capitals s'affronteront dans un match no 7. Les Penguins ont gagné les trois matchs précédents, et leur dernier gain dans de telles circonstances s'est produit en 2009 à Washington alors qu'ils se dirigeaient vers la conquête de la coupe Stanley.

Les Capitals semblaient se diriger vers une autre élimination crève-coeur aux mains des Penguins, alors qu'ils entamaient la troisième période du match no 5. Les détenteurs du trophée des Présidents ont répondu avec une poussée de trois buts dans un intervalle de 20 minutes qui leur a permis de poursuivre leur saison.

Les Capitals avaient alors le vent dans les voiles, et ça c'est poursuivi deux jours plus tard en Pennsylvanie. La formation de l'entraîneur-chef Barry Trotz a taillé en pièces les champions en titre de la Coupe Stanley, qui ont manqué de dynamisme tout au long de la rencontre.

Crosby a été pratiquement invisible pour un deuxième match consécutif, après avoir raté le match no 4 en raison d'une commotion cérébrale. Il a été victime d'une vilaine chute tête la première contre la rampe en première période, après être entré en contact avec Carlson. Il est demeuré dans la rencontre, mais a été surveillé très étroitement par les joueurs des Capitals.

Oshie a ouvert la marque en avantage numérique d'un tir franc du cercle droit des mises en jeu.

Puis, contrairement aux quatre premiers matchs de la série, alors que les Capitals contrôlaient le jeu pendant de longues minutes avant de voir les Penguins capitaliser sur une contre-attaque, les visiteurs ont muselé la troupe de Mike Sullivan.

Burakowsky a déjoué Fleury d'un tir vif à 6:36 de la période médiane, mais l'espoir subsistait encore dans le camp des Penguins. Une avance de deux buts n'est pas un gage de succès en séries éliminatoires cette saison, puisqu'une équipe disposant d'un tel coussin l'a laissé filer à 13 reprises jusqu'ici.

Mais plutôt que de prôner du jeu hermétique, les Capitals ont maintenu la pression sur les Penguins. Backstrom a soulevé un tir des poignets dans la lucarne à 16 secondes de la troisième période pour porter la marque à 3-0, puis Carlson a déjoué le cerbère des Penguins d'un violent tir à 11:17. L'amphithéâtre des Penguins a immédiatement commencé à se vider, peut-être pour la dernière fois de la saison.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer