• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Basketball collégial: une saison parfaite pour les Filons 

Basketball collégial: une saison parfaite pour les Filons

Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont chèrement... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les Gaillards du Cégep de Jonquière ont chèrement vendu leur peau contre la puissante formation du Cégep de Thetford en grande finale des Championnats provinciaux collégiaux, mais les Thetfordois ont remporté l'or pour couronner une saison plus que parfaite.

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Dans un gymnase rempli à pleine capacité et une atmosphère électrisante, les Gaillards du Cégep de Jonquière ont vraiment donné tout ce qu'ils pouvaient pour mettre la main sur le titre de champions provinciaux en basketball collégial, mais ils ont dû concéder la couronne à la puissante formation du Cégep de Thetford Mines. Les Filons (ancienne Académie du Collège d'Alma) ont en effet complété une saison parfaite sur toute la ligne, en vainquant les Jonquiérois 81-66 pour mettre la main sur l'or.

Les guerriers de Philippe Hurtubise ont chèrement vendu leur peau et ils n'ont surtout pas à rougir devant la formation thetfordoise qui n'a pas connu la défaite, autant en saison régulière qu'en séries de championnat. Devant quelque 500 spectateurs massés le long du terrain et sur la mezzanine des installations du Cégep de Jonquière, les Gaillards ont tenu tête aux Thetfordois durant les deux premiers quarts, réussissant même à avoir le meilleur 33-32 à la demie.

Mais la puissante machine des Filons est revenue en force et a réussi à prendre les devants 55-50 à la fin du 3e quart pour ensuite filer vers la victoire, notamment grâce à trois paniers de trois points du Tezo Bin Menji dans le 4e quart (en plus d'un dans le quart précédent). Avec une production de 21 points, Menji a d'ailleurs mérité le titre du joueur le plus utile du match. Chez les Gaillards, soulignons la prestation de Patrick Emhoff (19 points) et d'Alexandre Painchaud (15 points).

L'entraîneur-chef des Gaillards, Philippe Hurtubise, n'a pu que saluer le travail de ses soldats. 

« On a livré bataille jusqu'à la toute fin. C'était le défi de s'accrocher. J'avais dit à mes gars que lorsqu'il restera six minutes au match, il faillait être en dedans de six points (d'écart). Depuis le début de l'année, on n'a jamais perdu des matchs serrés jusqu'à la fin. Ça prenait une équipe comme Thetford, qui n'a aucune faiblesse, pour nous vaincre. Malheureusement pour nous, ça a tourné en leur faveur en fin de match, mais on ne peut pas tout contenir dans cette équipe : soit on protège la clé, soit les rebonds, la vitesse, etc. On fait des choix comme équipe, mais ça a malheureusement tombé », a-t-il commenté.

Faut dire qu'en quatre affrontements (deux en saison, une en finale de tournoi à Ahuntsic et en finale du Championnat de conférence), Thetford a remporté tous ses duels par une vingtaine de points d'avance.

Sept finissants

Hurtubise aurait aimé que ses protégés jouent les trouble-fête, surtout que sept joueurs sur 12 ont terminé l'aventure collégiale. « C'est pourquoi c'était un peu plus émotif, avoue le pilote des Gaillards. Mission accomplie pour avoir atteint la finale, mais c'est difficile d'être content quand on vient de perdre une finale. C'est cliché, mais on ne gagne pas une médaille d'argent, on perd l'or » a-t-il laissé tomber.

Pour l'entraîneur et ses adjoints, c'était l'aboutissement de trois ans de travail. « Les sept qui terminent étaient exceptionnels. Nous étions autour d'eux au secondaire et on croyait déjà en leur potentiel. On a mis en place un processus qui venait à maturité cette année. Comme de fait, chaque étape a été respectée et on a réussi notre objectif à la fin. On voulait le championnat provincial, mais clairement Thetford était plus solide que nous », a conclu Philippe Hurtubise qui prépare déjà la riposte pour l'an prochain. « On a un excellent recrutement et on va les battre l'an prochain ! »

Pour sa part, l'entraîneur Étienne Jacquet a salué l'opposition de tous instants offerte par Jonquière. « Ils nous ont donné du fil à retordre. Aujourd'hui, ils sont venus avec un plan de match qui était quand même bien. En fait, on a réussi à s'en sortir et c'était bien pour nos jeunes », a commenté l'entraîneur-chef de Thetford qui se met déjà au travail pour préparer la prochaine cohorte des Filons. 

« C'est mission accomplie dans notre cas. On recommence mercredi parce que nous avons atteint un but et on se prépare déjà pour la prochaine. » Au moins six des 12 joueurs quitteront pour le programme Élite de l'Académie.

Un succès sur toute la ligne

Les cégeps de Jonquière et de Chicoutimi ont le sentiment d'avoir livré la marchandise en tombée de rideau de la 44e édition des Championnats provinciaux collégiaux au Saguenay.

Se faisant le porte-parole des deux collèges hôtes, Steeve Dufour a tracé un bilan très positif de l'événement. « On a eu de bons commentaires. Ça s'est bien déroulé et il y a eu de belles retombées pour les restaurants et les hôtels. Nous avons aussi eu beaucoup de spectateurs sur les différents sites de compétition », a souligné le conseiller en affaires étudiantes au Cégep de Jonquière.

« Pour ajouter la cerise sur le sundae, nous avions trois équipes en finale qui ont récolté une médaille d'or et deux d'argent. On aurait souhaité trois médailles d'or, mais il fallait être réaliste. Au basketball, on affrontait une équipe invaincue qui n'avait pas de faiblesse. Au volleyball féminin, nos filles ont perdu en trois manches contre la meilleure équipe au Québec et au volleyball masculin, c'est exceptionnel parce qu'on a sorti toutes les meilleures équipes une par une. Ça doit faire au moins 15 ans qu'une équipe masculine a gagné l'or, estime-t-il. En basketball, on avait gagné l'or en 2008 et l'argent en 2009. Et en volleyball féminin, c'était la première fois qu'on gagnait la médaille d'argent ! »

Lui et son collègue du Cégep de Chicoutimi, Jean-Pierre Bolduc, ont tenu à remercier toutes les personnes qui ont contribué au succès de l'événement. M. Dufour cite entre autres Marc-André René et Nancy Boucher du comité organisateur du RSEQ, son collègue Dave McMullen (basketball), le Club de natation de Jonquière et Jean-François Bédard (natation), Pascal Morin et Élise Paradis du Cégep de Chicoutimi (volleyball) ainsi que les jeunes de l'équipe de basketball des Mustangs de l'Odyssée Dominique-Racine qui ont effectué le travail de marqueurs.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer