Les Marquis prennent les devants

Après avoir été blanchis lors du premier match,... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Après avoir été blanchis lors du premier match, les Marquis ont marqué cinq buts contre Adam Russo pour un deuxième match consécutif.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Un tour du chapeau de Christian Ouellet a permis aux Marquis de Jonquière de prendre les devants 2 à 1 dans leur série de premier tour contre les Prédateurs de Laval. Les hommes de Richard Martel l'ont emporté 5 à 2 devant 2106 spectateurs réunis au Palais des sports.

Les Jonquiérois avaient les devants 3 à 0 après deux périodes, forts du premier de Ouellet, d'un superbe tir de Samuel Groulx en avantage numérique et d'un filet d'Alexandre Quesnel, qui a déjoué Adam Russo entre les jambières. Laval n'avait par contre pas dit son dernier mot. Nicolas Dumoulin et Alexandre Imbeault, tous deux en avantage numérique, ont ramené les Prédateurs dans la partie en troisième.

«On a de la difficulté à neutraliser leur avantage numérique, a concédé Martel après la rencontre. On a pris un temps mort et il était important à prendre. Le but de Ouellet après ce temps mort, c'est le jeu du match.»

Le Jonquiérois, sur une excellente passe de Quesnel, a redonné une avance un peu plus confortable aux siens.

Puis, Ouellet a marqué dans un filet désert avec une minute à faire en troisième. Les Prédateurs ont à leur tour demandé un temps d'arrêt, mais il n'a pas été aussi profitable que celui des Marquis. Les Prédateurs ont donc dû s'avouer vaincus, non sans que Ryan Sullivan et Luis Tremblay en viennent aux coups, quelques secondes avant la fin de la rencontre.

Du jeu de séries...

La première période a été pour le moins intense. Les coups de bâton et les mises en échec pleuvaient. Laval, reconnu pour son jeu dur, a tenté d'intimider les Jonquiérois.

«Les arbitres en séries ont plus tendance à laisser jouer. C'est connu. Laval va jouer de même. Ils n'ont rien à perdre à le faire, soutient Richard Martel. Les joueurs ont bien contrôlé leurs émotions. On a eu de l'énergie jusqu'à la fin. Adam Russo est difficile à battre. Desjardins (Cédrick) est resté très concentré. Il ne leur donne pas grand-chose.»

Christian Ouellet s'attendait à ce genre de sortie des Prédateurs. «C'est un peu comme ça, les séries. Les arbitres laissent jouer. Dans le premier match contre Laval, ici, on est restés un peu figés. Ça n'a pas été le cas ce soir (vendredi).»

Les Marquis devront à tout prix éviter d'entrer dans le jeu des Prédateurs, puisque leurs visites au banc des punitions leur ont été coûteuses, vendredi. 

«Il faut rester très disciplinés. Quand Laval joue au hockey, ils ont une bonne attaque et un bon gardien.»

Les Marquis seront à Laval dimanche à 15h30 pour le quatrième match de la série. La partie numéro cinq se tiendra à Jonquière, jeudi soir à 20h.

Les Marquis en bref...

•Christian Ouellet est peut-être devenu le premier joueur de l'histoire à inscrire un tour du chapeau et à ne pas recevoir d'étoile ! La première est allée à Alexandre Quesnel (un but et deux passes). La deuxième a été décernée à Stefan Chaput (trois passes), alors que Samuel Groulx (un but) a obtenu la troisième. Ils ont en effet joué une très bonne partie, mais trois buts...

•Éric Laplante a reçu un 10 minutes de mauvaise conduite au milieu de la première période. Le dur à cuire, bien connu pour ses frasques sur la glace et pour avoir été reconnu coupable d'un homicide involontaire en 2008 lors d'une transaction de drogue, ne s'est certes pas fait d'amis en terre jonquiéroise.

•Quelques instants après le deuxième but des Marquis, Laplante s'est laissé choir sur Cédrick Desjardins et a reçu deux minutes de punition pour obstruction sur le gardien. Lors de son arrivée au banc des pénalités, Laplante a été accueilli par un partisan un peu trop intense qui l'a enguirlandé. Bien entendu, le numéro 86 n'est pas du genre à ne pas répliquer à une telle attaque. Des gardiens de sécurité ont été appelés sur les lieux, surtout pour s'assurer que les partisans se tiennent loin du banc.

•Des policiers de Saguenay étaient présents vendredi en prévention, compte tenu des événements du dernier match au Palais. On se souviendra qu'une bagarre était survenue dans la foule.

•Le joueur des Stars de Dallas Antoine Roussel, qui s'est blessé au début du mois de mars, était au Palais des sports hier. Il est allé à la rencontre de Richard Martel après la partie. Martel, comme toujours, était bien content de revoir son ancien poulain.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer