• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Championnat canadien de dynamophilie: de l'or et de la résilience 

Championnat canadien de dynamophilie: de l'or et de la résilience

Marie-Pier Simard, Camille Tremblay et Frédérique B. Gauthier... (Courtoisie)

Agrandir

Marie-Pier Simard, Camille Tremblay et Frédérique B. Gauthier ont représenté la région lors de la quatrième journée du Championnat canadien de dynamophilie.

Courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La jeune Camille Tremblay a été la seule à procurer une médaille au Saguenay-Lac-Saint-Jean, mercredi à l'hôtel Delta de Jonquière, lors de la quatrième journée du Championnat canadien de dynamophilie. La Jonquiéroise s'est couverte d'or en soulevant un poids total de 420 kg chez les 84 kg juniors. 

Tremblay a confirmé sa médaille d'or en soulevant 165 kg au soulevé de terre (deadlift). Elle avait auparavant soulevé 85 kg au développé couché (bench press) et 170 kg à la flexion des genoux (squat). L'athlète et son entraîneur, Jessica Benedetto, ont bien cru que Tremblay avait soulevé 177,5 kg à son troisième essai, mais les juges ont évalué qu'elle n'avait pas suffisamment descendu durant le mouvement.

 « C'est très sévère lors des compétitions. Dans les gyms, les athlètes se donnent parfois des répétitions qui n'étaient pas parfaites, mais dans les championnats, il n'y a pas de marge d'erreur. C'est une petite faute dans l'exécution qui a coûté la répétition à Camille », explique celle qui a remporté une médaille d'argent la veille chez les 57 kg open. 

Même si elle était déçue pour son athlète, Jessica Benedetto sait que la flexion des genoux demeure une force pour Tremblay. « Elle excelle particulièrement au squat, elle se reprendra je n'en doute pas », explique l'entraîneur.

La jeune athlète de 18 ans qui en était à son premier championnat canadien s'est dite très heureuse de l'exploit accompli. « L'an dernier, j'avais 17 ans lors des derniers championnats canadiens, donc j'évoluais chez les sous-juniors. Je suis très heureuse d'avoir gagné chez les juniors à ma première année. La catégorie s'étend jusqu'à 24 ans donc c'est très satisfaisant, avoue la Jonquiéroise. Une athlète de 22 ans a participé chez les opens (24 ans et plus) donc ses résultats n'étaient pas valables chez les juniors et ça m'a permis de gagner, sinon elle aurait terminé devant moi. »

L'été dernier, Camille Tremblay avait terminé au 3e rang au Championnat junior mondial chez les 84 kg.

Participer en dépit d'une blessure 

Frédérique B. Gauthier aurait bien aimé remporter une médaille, mercredi. Malheureusement, celle qui a également évolué au Championnat provincial de golf féminin amateur en 2012 s'est blessée cinq semaines avant la compétition. « Je me suis fait une entorse lombaire au cours d'un entraînement, cinq semaines avant de prendre part au championnat canadien. J'ai dû arrêter de m'entraîner pendant un moment, mais j'ai pu refaire des squats il y a trois semaines », explique-t-elle.

Affectée par sa blessure au dos, Gauthier n'a pu participer à ses épreuves en étant à 100 % de ses conditions. Malgré tout, l'athlète demeure satisfaite de sa compétition.

 « C'est certain que j'aurais voulu faire mieux. Mais avec ma blessure au dos, j'étais limitée. Somme toute, je suis satisfaite de la performance que j'ai offerte et d'avoir pu participer au championnat. Je suis revenue plus vite que conseillé, mais avec l'aide d'un chiropraticien et beaucoup de glace, tout est possible », admet la compétitrice. Malgré sa condition, Frédérique B. Gauthier est parvenue à soulever 135 kg à la flexion des genoux, 70 kg au développé couché et 140 kg au soulevé de terre. 

Jeudi, ce sera au tour des hommes de 74 et 83 kg de démontrer leur force physique à l'hôtel Delta de Jonquière.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer