Les points tardent à venir

Les frères Kelly et Kevin Klima n'accumulent pas... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Les frères Kelly et Kevin Klima n'accumulent pas les points au même rythme qu'à Moncton, mais leur fiche défensive est supérieure.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Les jumeaux Kelly et Kevin Klima reconnaissent qu'ils traversent une période difficile avec les Saguenéens de Chicoutimi, mais leur entraîneur voit des signes encourageants dans leur jeu récent.

«Nous sommes dans une léthargie», a raconté Kelly Klima, lors d'un entretien accordé au Progrès-Dimanche en compagnie de son frère Kevin.

Les numéros 34 et 60 ont été acquis des Wildcats de Moncton le 18 décembre en retour du centre Julien Tessier et de choix de première et quatrième rondes au prochain repêchage. À Moncton, Kelly amassait en moyenne un point par match (1,03), soit 32 en 31 matchs, mais avec un différentiel de -12. Avec les Sags, sa moyenne a drastiquement chuté avec 13 points en 31 matchs (0,42 pt par match). Récemment, il a été blanchi 13 fois en 15 matchs, récoltant quatre points au total. Son différentiel est à -3, mais il avait été de -4 à son premier match. C'est donc dire qu'il est à +1 depuis.

Quant à son frère Kevin, il avait récolté 22 points en 29 matchs (0,75 pt par match) avec les Chats sauvages. À Chicoutimi, il en a récolté la moitié moins avec 11 points en 28 parties (0,39).

«On continue à travailler fort», ont répété à tour de rôle les deux jumeaux.

À quelques reprises, l'entraîneur-chef Yanick Jean a laissé transparaître qu'il n'était pas satisfait de leur façon de jouer. Son appréciation a changé, même si les résultats offensifs tardent à venir. « C'est le jour et la nuit au niveau de l'intensité », a-t-il indiqué. Selon lui, ils vont plus au filet et leur effort est de la partie. Il semble qu'ils suivent de plus en plus l'exemple des deux leaders du club, Joey Ratelle et Nicolas Roy. « Roy et Ratelle jouent comme au niveau professionnel. Il y en a qui doivent embarquer et faire pareil », a-t-il raconté sans viser des joueurs en particulier.

À domicile

Cette saison, les Saguenéens éprouvent plus de difficultés sur les glaces adverses, comme en font foi les quatre défaites consécutives loin du centre Georges-Vézina. « C'est vraiment la grandeur de la glace qui fait une différence. Mais on a très bien joué hier (vendredi contre l'Armada) », a souligné Kevin.

Les jumeaux ont joué tout leur hockey mineur ensemble et continuent de le faire. Ils ne peuvent dire quelle sensation particulière éprouvent deux jumeaux réunis en permanence sur la glace. « Je ne sais pas ce que ça fait, j'ai joué toute ma vie avec mon frère », a répondu simplement Kevin.

En russe

Dans une récente entrevue, Dmitry Zhukenov révélait qu'il était plus facile pour German Rubtsov de s'acclimater à Chicoutimi, puisqu'il pouvait parler russe avec les frères Klima également. L'affirmation avait pu surprendre, car ce sont deux Américains nés d'un père tchèque, l'ancien joueur des Oilers et des Red Wings, Petr Klima. « Quand on était jeune, on hébergeait des enfants russes qui jouaient dans notre équipe à Detroit », s'est souvenu Kelly. 

Pour ce qui est du français, il voit son arrivée au Saguenay comme une belle opportunité. « C'est agréable de pouvoir apprendre une nouvelle langue », a indiqué le numéro 60.

Les coéquipiers de Julio Billia ont souligné son... (Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

Les coéquipiers de Julio Billia ont souligné son 21e anniversaire en l'aspergeant de crème à raser.

Photo Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Confirmé à Concordia

C'est confirmé, Julio Billia s'alignera pour les Stingers de l'Université Concordia la saison prochaine.

Le gardien des Saguenéens a confirmé la nouvelle au Progrès-Dimanche, à la suite de l'entraînement de samedi.

Le vétéran gardien fera la lutte au camp d'entraînement à Philippe Cadorette, un ancien du Drakkar de Baie-Comeau et des Cataractes de Shawinigan. 

«Ils m'ont dit qu'ils ont confiance en moi. Au camp d'entraînement, ça va aller à qui donne la performance», a annoncé celui qui célébrait son 21e anniversaire de naissance.

Ses coéquipiers ont souligné l'anniversaire avec la traditionnelle assiette de crème à raser alors que les joueurs s'étiraient à la fin de l'entraînement.

Julio Billia est inscrit en comptabilité à Concordia. Inscrit à quatre cours, il s'est dit heureux de pouvoir jouer au hockey et étudier en même temps, d'autant plus que les matchs seront concentrés la fin de semaine.

Cette saison, les Stingers ont été éliminés par l'Université Queen's en trois en demi-finale de l'Est.

Pointes de plumes

• Les Screaming Eagles du Cap-Breton ont devancé les Saguenéens au septième rang samedi soir. Ils ont difficilement vaincu les Wildcats de Moncton 3-2. Ils ont un point de plus que les Sags, mais un match de moins à jouer.

• Maintenant installés au 8e rang, les Saguenéens n'ont qu'un point d'avance sur les Tigres, en visite dimanche. «C'est un gros match pour nous, mais on est en confiance quand on joue ici», a souligné Yanick Jean...

• Le match contre Victoriaville sera présenté par Le Quotidien et Le Progrès-Dimanche. Rencontré lors de l'entraînement, le gestionnaire Richard Létourneau s'attend à une bonne foule...

• Échangé contre les frères Klima, Julien Tessier connaît de bons moments à l'offensive avec les Wildcats. Il a accumulé 23 points en 30 matchs. Toutefois, il est -31 en 30 matchs. C'est quasiment aussi froid qu'à la course des Pichous...

• Le Drakkar et l'Océanic se sont rendu la politesse en battant chacun l'autre 4-2 lors des matchs présentés vendredi et samedi à Rimouski. L'Océanic ne compte plus qu'un point d'avance sur Sherbrooke au 16e rang...

• Yanni Gourde, un ancien des Élites de Jonquière, a marqué samedi soir son premier but dans la Ligue nationale de hockey. Âgé de 25 ans, l'ancien des Tigres s'aligne pour le Lightning. Il a volé le disque à sa ligne bleue avant de traverser la glace au complet avec un défenseur sur le dos avant de déjouer le gardien James Reimer. Jaromir Jagr a compté aussi lors de ce match. Il a commencé sa carrière en 1990 et Gourde est né en décembre 1991...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer