Les Saguenéennes en finale au basketball universitaire

Raphaëlle Côté a été la meilleure marqueuse du... (Photo La Presse canadienne)

Agrandir

Raphaëlle Côté a été la meilleure marqueuse du match avec 19 points. Elle a de plus été dominante sous les paniers avec un impressionnant total de 11 rebonds. Elle a donc inscrit un double-double, en langage de basketball (deux statistiques dans les deux chiffres). Derrière elle, Gabrielle Girard (#11) et Jane Gagné (#9) l'observent.

Photo La Presse canadienne

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Le Saguenay pourrait compter sur quatre championnes canadiennes universitaires de basketball dimanche.

Raphaëlle Côté, Claudia Émond, Jane Gagné et Gabrielle Girard ont aidé le Rouge et Or de l'Université Laval à vaincre les Gaels de l'Université Queen's 78-67 en demi-finale du Championnat universitaire de basketball féminin disputé à Victoria.

Les Saguenéennes ont particulièrement brillé. Raphaëlle Côté a récolté 19 points, Claudia Émond 17 points, Jane Gagné 14 points et Gabrielle Girard six. Claudia Émond a été nommée joueuse du match, notamment en raison de ses quatre tirs de trois points réussis en sept tentatives.

«Ç'a bien été contre Queen's. On a été en confiance dès le début. Notre force ce sont les tirs de trois points et nous avons été six en dix au premier quart», a raconté une Gabrielle Girard réjouie lors d'un entretien téléphonique. 

À la demie, le Rouge et Or avait pratiquement mis le match hors de portée avec une avance de 45-29. Queen's a resserré un peu la marque avec un troisième quart où elles ont marqué cinq points de plus. L'écart est demeuré le même jusqu'à la fin.

Ses coéquipières et elle assistaient à l'autre demi-finale. En finale dimanche, elles affronteront, dans une finale toute québécoise, les Martlets de McGill qui ont eu le dessus sur les Ravens de l'Université Carleton 66-60.

«Je suis fière de notre région. Ça prouve qu'il y a du talent au Saguenay.»

Gabrielle Girard

Le Rouge et Or a été éliminé par l'Université Concordia en demi-finale du championnat québécois. Elles ont cependant obtenu leur billet pour Victoria en vertu de leur fiche durant la saison.

«Comme c'est Concordia qui nous a éliminées, on n'a aucun complexe contre McGill. C'est bon pour la conférence du Québec», a mentionné Claudia Émond, une ancienne du Noir et Or de Chicoutimi.

Fières de leur région

Il est très rare, même unique, de voir autant d'athlètes de la région s'illustrer autant dans un sport d'équipe universitaire. «Je suis fière de notre région. Ça prouve qu'il y a du talent au Saguenay. Les jeunes du Saguenay peuvent aspirer à gros. On a vraiment des bons programmes au niveau secondaire», a louangé Gabrielle Girard, qui a vu son chandail #11 être retiré par l'organisation du Bleu et Or le 16 septembre dernier.

«En tant qu'équipe, nous sommes très unies. Mais c'est sûr qu'en tant que filles du Saguenay, on a une complicité de plus», a-t-elle poursuivi.

Dernier match

Le match de dimanche sera vraiment particulier pour Gabrielle Girard. Elle en est à sa cinquième et dernière année d'éligibilité. Ce sera donc son dernier match en carrière. Et son premier en grande finale canadienne. «Ça va se terminer vraiment de la manière que je l'espérais. Je veux finir en beauté. Mais peu importe le résultat, on va être super fières», a-t-elle poursuivi.

Dans le sport universitaire, les coéquipières en font toujours un peu plus pour les athlètes qui jouent leur dernier match. Ce sera également le cas pour Justine Guay-Bilodeau. «On veut leur donner des bons souvenirs», a juré Claudia Émond.

Tout un nom

Signe des temps, le championnat canadien s'appelle désormais le 8 Ultime U SPORTS ArcelorMittal Dofasco 2017 féminin, rien de moins...




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer