Une fin de saison dans le plâtre pour Baptise Brochu

Le Baieriverain Baptiste Brochu a vu son excellente... (Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le Baieriverain Baptiste Brochu a vu son excellente saison en Coupe du monde de snowboardcross prendre fin abruptement au début du mois, alors qu'il a subi une fracture de la cheville à sa première journée d'entraînement à l'étape de La Molina, en Espagne.

Photo Le Progrès-Dimanche, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Relativement épargné des blessures depuis le début de sa carrière en snowboardcross, Baptiste Brochu s'est fait rattraper cette saison, en subissant à quelques semaines d'intervalle, une blessure à un genou en décembre, et au début mars, une fracture à une cheville qui vient de mettre un terme à une saison prometteuse.

Le planchiste baieriverain avait amorcé la saison sur une belle lancée et s'approchait à coup sûr de son objectif de terminer dans le top-5 du circuit mondial.

Mais voilà que durant la première journée d'entraînement pour l'étape de La Molina en Espagne (3 et 4 mars), l'athlète de 22 ans a subi une fracture de la cheville, plus précisément de la malléole, ce qui a aussitôt mis fin à son séjour en Europe et à sa saison tout court.

«C'est frustrant de la façon dont c'est arrivé. Ça s'est produit dans un virage où la neige était molle, mais j'ai heurté quelque chose de dur. Ma cheville a absorbé tout mon poids et elle a comme roulé dans ma botte. C'est ma cheville qui a cassé au lieu de la fixation», a expliqué celui qui a été opéré lundi dernier, dès son retour en sol québécois.

«J'ai été vu par un médecin là-bas et j'ai subi un rayon X. Deux jours plus tard, j'ai pris un vol de retour pour être opéré. L'orthopédiste était super confiant. Ce sont des blessures qui font mal, mais qui guérissent bien», fait valoir le Baieriverain qui a deux vis dans la cheville pour un bon bout de temps.

Top-10

En cette année de présélection olympique, Baptiste Brochu lorgnait une place parmi les cinq meilleurs au classement mondial. Il occupait le 6e rang après avoir remporté le bronze à Bansko en Bulgarie et il semblait en pleine possession de ses moyens pour le dernier droit de la saison.

Malheureusement, non seulement il n'a pu prendre part à l'épreuve de La Molina en Espagne, mais il a aussi raté les Championnats du monde qui ont aussi lieu en Espagne en fin de semaine.

« Ma saison est terminée. J'étais 6e après la coupe en Allemagne. Actuellement, je suis 7e, mais je devrais être capable de finir dans le top-10 et je vais quand même finir premier ou deuxième meilleur canadien au classement », note-t-il.

«Quand c'est arrivé, ç'a été un dur coup parce que ma saison allait bien et c'était à quatre jours des championnats du monde.»

«Même si les championnats ne comptent pas pour le classement mondial, c'est quand même la compétition dont on parlait durant toute la saison», mentionne celui qui reste bien en selle pour une participation aux Jeux olympiques de 2018.

«Pour les Jeux, ce n'est pas inquiétant, assure-t-il. C'est juste vraiment plate parce que j'avais une chance au Championnat du monde et que c'est plate de finir la saison dans le plâtre.»

C'est aussi dommage que le Baieriverain ne puisse être en mesure de défendre son titre à Veyzonnaz, en Suisse, lui qui l'an dernier avait remporté l'or à cet endroit. 

Pour l'instant, Baptiste Brochu devrait passer encore trois semaines avec la cheville gauche dans le plâtre. Par la suite, il devra s'astreindre à une période de réhabilitation.

«Avant que je puisse recommencer à faire du sport comme avant, il faut prévoir environ dix semaines», a-t-il conclu.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer