• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Atteint de la maladie de Hodgkin, Victor Verreault garde le moral 

Atteint de la maladie de Hodgkin, Victor Verreault garde le moral

Le Félicinois Victor Verreault devra renoncer à participer... (archives Le Quotidien)

Agrandir

Le Félicinois Victor Verreault devra renoncer à participer aux premières compétitions prévues à son calendrier.

archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Une tuile vient de s'abattre sur la tête du jeune espoir en vélo de montagne, Victor Verreault. Le Félicinois de 17 ans a en effet reçu mardi un diagnostic de la maladie de Hodgkin, une forme de cancer qui affecte les ganglions lymphatiques. 

Sur sa page Facebook, le jeune homme a décidé de faire le point sur son état de santé plutôt que de voir toutes sortes de rumeurs circuler. « Les rumeurs circulent rapidement avec tous les réseaux sociaux et j'aimais mieux que ce soit de moi que vous appreniez cette nouvelle un peu ''tannante'', a écrit l'athlète félicinois qui semble faire preuve de la même détermination qu'en compétition. Joint hier soir, Victor Verreault avoue que « ç'a fessé » quand il a reçu le diagnostic mardi.

« J'ai quand même été chanceux qu'ils le trouvent rapidement. J'étais allé consulter pour un mal de gorge. Depuis le 6 février que je vais à l'hôpital. On avait fait des biopsies qui n'avaient rien révélé. Un stagiaire m'a vraiment examiné (soigneusement) au complet et c'est grâce à lui qu'on a trouvé ça. Et pour mes maux de gorge, on a découvert que c'était un médicament que je prenais avant de me coucher et qui me brûlait dans la gorge », explique-t-il. Cette problématique résolue, le jeune homme n'était pas au bout de ses peines puisque les examens ont révélé la présence d'un ganglion.

Malgré le diagnostic, le Félicinois garde le moral, surtout qu'il est bien entouré par sa famille et ses amis. « J'ai des lymphomes dans un petite partie de mon cou. Comme j'ai été chanceux d'avoir été examiné par un stagiaire qui en a fait beaucoup pour un petit mal de gorge, mais grâce à lui, je suis seulement au stade 1 et les lymphomes sont seulement dans une région ciblée de mon cou », a-t-il écrit sur son Facebook. « Donc tout ça, c'est gros, mais il a quelques bons côtés ! C'est un des cancers qui se traitent très bien et qui répondent très bien à la chimiothérapie. Dans ma malchance, j'ai été chanceux d'avoir celui-ci, philosophe-t-il. Les médecins ont dit que comme je suis jeune et en forme, ce sera plus facile pour moi de passer à travers cette petite étape difficile. (...) Je suis confiant pour la suite ! »

Compétitions sur la glace

Victor Verreault est présentement en attente d'un rendez-vous avec des spécialistes de l'hôpital de Chicoutimi pour passer des tests plus approfondis et savoir si d'autres ganglions sont affectés. « Je vais voir un hématologue et ce dernier va pouvoir me dire quel sera le plan de match. Je vais probablement faire de la chimiothérapie. Pour la radiothérapie, ça va dépendre. Quand j'aurai passé les scans, on va en savoir plus », a indiqué l'espoir du vélo de montagne.

« J'ai hâte de rencontrer l'hématologue pour savoir c'est quoi la convalescence et combien de temps ça va prendre pour enlever tout ça. »

Évidemment, cette nouvelle situation force le vététiste à renoncer à une participation aux premières compétitions à son calendrier. « En avril, je devais partir deux semaines aux États-Unis pour des compétitions et deux autres semaines en Europe pour deux autres compétitions. Je ne devrais pas être aux deux premières », de conclure celui qui l'an dernier, à sa première saison en junior Expert, a pris le 33e rang à ses premiers championnats du monde.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer