Les Desjardins à Saskatoon

Émilie Desjardins joue en duo avec son père... (Photo courtoisie)

Agrandir

Émilie Desjardins joue en duo avec son père Robert.

Photo courtoisie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Robert Desjardins pourra participer de nouveau avec sa fille Émilie au Championnat canadien de curling de double mixte du 4 au 9 avril à Saskatoon.

«On est 20e au Canada en double. On avait perdu en grande finale du championnat québécois. Le championnat canadien accepte 32 équipes. Douze se classent par les championnats provinciaux, quatre par des compétitions. Il en reste 16 avec les points et nous étions quinzièmes sur ceux qui restaient. C'est la deuxième année que nous y allons. L'an dernier on avait remporté le championnat québécois», a raconté en détail le curleur d'expérience.

Le curling de double mixte sera de la partie aux prochains Jeux olympiques. Comme le nom le dit, cette variante se joue à deux, contrairement aux équipes de quatre du sport traditionnel. De plus, chaque bout commence avec des pierres déjà placées sur la glace. «En plus, tu ne peux pas faire de sorties sur les trois premières pierres. On ne lance que cinq pierres. Je lance les trois pierres du milieu», a poursuivi qui compte encore sur l'appui de l'Hôtel Le Montagnais.

Le championnat canadien s'inscrit dans le processus qui est déjà enclenché pour sélectionner qui ira aux Jeux de 2018. Il est trop tard pour créer de nouvelles équipes. Comme l'élite ultime des meilleurs joueurs au Canada a des horaires très chargés, il ne s'est pas formé d'équipes avec deux joueurs haut placés au classement mondial, un peu comme si Serena Williams jouait en double avec Novak Djokovic au tennis. Le tournoi comprend quatre sections de huit équipes. Robert et Émilie sont donc assurés de jouer sept matchs. La participation coûtera 3000$ et ne sera pas défrayée, car ils n'ont pas remporté le championnat québécois. Robert Desjardins tient fréquemment des activités de financement.

Lors de l'entrevue téléphonique jeudi soir, il était en route pour Toronto avec sa fille pour participer à un tournoi. Ils sont semés deuxièmes favoris. «L'an dernier, on avait perdu en demi-finale», a-t-il terminé. Il s'agit d'un tournoi à triple élimination à 16 équipes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer