Océane Fillion sur la bonne voie

Océane Fillion devrait être en mesure de participer... (Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Océane Fillion devrait être en mesure de participer aux camps d'entraînement de Snowboard Canada.

Archives Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Au repos forcé depuis qu'elle a subi une grave blessure à un genou en août 2016, Océance Fillion a eu droit à de bonnes nouvelles, en début de semaine. Sa marche vers un retour à la santé se déroule très bien et elle devrait être en mesure de participer aux camps d'entraînement de Snowboard Canada, en avril.

Océane Fillion a subi une déchirure du ligament croisé antérieur pendant un camp d'entraînement à Whistler. Elle a été opérée et sa période d'inactivité avait alors été évaluée à six mois. Pour l'instant, tout se déroule comme prévu et elle devrait être en mesure de remonter sur sa planche à neige (juste pour le plaisir de descendre) en février. Mais les sauts et les compétitions attendront encore un peu.

«J'ai vu mon orthopédiste lundi et les nouvelles étaient bonnes, indique la planchiste de Saguenay. Mon genou est dans le meilleur état qu'il pourrait être à ce moment-ci et je devrais être bonne pour recommencer les sauts au printemps, environ avec les camps d'avril. Rendu là, ça va faire six mois et demi ou sept mois que je suis loin du snow. Je suis très contente. C'est long, mais on s'approche de plus en plus du but.»

Si elle ne peut mettre les pieds sur sa planche depuis quelques mois, Océane Fillion peut quand même bouger et s'entraîner en gymnase pour garder la forme. Elle peut pratiquer plusieurs sports, mais la planche à neige et ses risques lui sont interdits.

«Je respecte les indications qu'on me donne, mais je devrais être bonne pour descendre des pentes en planche en février, poursuit Océane Fillion. Ça devrait être bon pour mon moral. Pour le reste, on va voir comment les choses vont aller. Mon genou ne pourrait être mieux en ce moment, mais il y a encore du travail à faire avec la physiothérapeute.»

En d'autres mots, Océane Fillion ne croit pas être en mesure de participer à une compétition officielle avant décembre 2017. Les camps d'entraînement estivaux de Snowboard Canada seront suivis par une habituelle période de repos pour le monde de la planche à neige avant le début de la saison 2017-2018.

À Whistler

Si la blessure à un genou la tient encore loin de la planche à neige, Océane Fillion a tout de même refait connaissance avec son monde, il y a quelques jours. Elle s'est rendue à Whistler, où se déroulait un camp d'entraînement de l'équipe nationale. Ce contact avec ses coéquipiers a été très apprécié.

«J'ai quand même assisté au camp d'entraînement de l'équipe nationale et de l'équipe du programme Nextgen, explique la planchiste. Je l'ai fait parce que je voulais rester dans la ''game''. Voir tout le monde a fait du bien à mon moral. Je me suis entraînée beaucoup en gymnase avec tout le monde. Je me suis même rendue jusqu'au sommet de la montagne pour apprécier le coup d'oeil. Mais je suis redescendue en télésiège... Tout cela a fait du bien au moral.

«Évidemment, je trouve le temps long. Avec toute la neige que nous avons présentement au Saguenay et toute la neige qu'il y avait à Whistler, c'est plate. Mais je n'ai pas le choix. Je ne peux que m'entraîner pour retourner à la compétition le plus rapidement possible.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer