Deux matchs intenses au menu des Marquis

L'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel.... (Archives Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Marquis, Richard Martel.

Archives Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Duels au sommet jeudi et vendredi, alors que les Marquis de Jonquière affronteront coup sur coup leurs deux plus proches poursuivants au classement, soit les Éperviers à Sorel-Tracy, et le Cool FM de Saint-Georges-de-Beauce vendredi, au Palais des sports.

À l'exception du défenseur Samuel Groulx, l'entraîneur-chef Richard Martel pourra compter sur un alignement complet. À Sorel jeudi, le pilote des Jonquiérois s'attend à un match émotif puisqu'il ne reste que deux matchs à disputer cette saison entre ces deux formations qui luttent pour le premier rang. Les Marquis devancent les Éperviers au sommet, avec quatre points d'avance et un match en main sur Sorel.

Avec un tel enjeu en filigrane, Richard Martel s'attend à ce que ses protégés se présentent avec confiance et jouent avec autant d'intensité qu'à Rivière-du-Loup où ils ont récolté trois points sur une possibilité de quatre. «C'est un match où les détails seront importants et où il faudra contrôler nos émotions. Ça devrait être un match palpitant», a indiqué le grand manitou des Marquis. Jusqu'à maintenant, les Marquis ont remporté leurs trois affrontements contre Sorel au Palais des sports et n'ont concédé que le seul match qu'ils ont disputé au Colisée Cardin cette saison. De plus, Sorel vient de connaître un mauvais week-end, avec deux revers consécutifs.

Quant au match contre le Cool FM, il représente lui aussi un bon test. Pour les Marquis, ce sera le retour à la maison après presque un mois d'absence contre une formation qui pointe au 3e rang du classement (35 points et deux matchs de plus de joués que les Marquis). Par contre, la troupe de Dean Lygitsakos a renoué avec la victoire de belle façon en remportant ses trois derniers matchs, après avoir vécu une mauvaise séquence.

Pour ce qui est de la fiche entre les deux formations, les Marquis ont le meilleur jusqu'à maintenant, avec deux victoires en autant d'affrontements. Avec cinq matchs à disputer d'ici la fin de la saison - dont trois au Palais des sports incluant celui de vendredi -, une belle rivalité devrait s'installer entre les deux clubs au cours des prochaines semaines.

Dernier droit

Jeudi, Richard Martel enverra Cédrick Desjardins devant le filet, tandis que Loïc Lacasse sera en poste pour le match de vendredi au Palais des sports. L'alignement, à l'exception de Groulx, sera le même qu'à Rivière-du-Loup, dont Simon Tremblay. Parmi les joueurs laissés de côté jeudi, on parle de Yann Poirier (en uniforme vendredi) et Sébastien Laferrière, ainsi que Jessey Astles (blessé).

Avec la fin de la période de transactions mardi prochain, il ne devrait pas y avoir d'autres mouvements de personnel chez les Marquis, à moins d'une offre mirobolante pour un joueur de premier plan, mais il serait étonnant que les clubs adverses fassent un tel «cadeau» aux Jonquiérois.

Concernant la défensive, Richard Martel avait indiqué la semaine dernière que des perches avaient été tendues pour consolider la brigade en place.

«Il n'y a pas une tonne de défenseurs que les autres équipes veulent laisser aller et il n'y a pas d'agents libres à ce temps-ci de l'année. Déjà, les téléphones ont été faits et personne ne veut laisser aller ses défenseurs de premier plan. C'est une denrée rare. Mais quand on se compare, on s'aperçoit qu'on a une bonne défensive et on gagne avec la formation actuelle.»

La porte reste tout de même entrouverte. «D'ici le 24 janvier et les séries, il est toujours intéressant de voir les réactions, positives ou négatives, des joueurs qu'on n'aurait pu ne pas voir par le passé. Ça nous donne une marge de manoeuvre pour réagir (le cas échéant).»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer