Un mois pour tout mettre en place

En ajoutant six joueurs pendant la période ouverte... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

En ajoutant six joueurs pendant la période ouverte aux transactions, dont Joey Ratelle, les Saguenéens ont modifié le quart de leur formation.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Yanick Jean estime que les Saguenéens de Chicoutimi auront besoin d'environ un mois pour mettre toutes les pièces du casse-tête au bon endroit en prévision de la fin de la saison régulière et des séries éliminatoires.

Ce n'est pas une science exacte et les choses peuvent changer d'une équipe à l'autre, mais une quinzaine d'années dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec incitent l'entraîneur des Saguenéens à avancer qu'une période d'adaptation d'environ quatre semaines est habituellement nécessaire lorsqu'une équipe a effectué beaucoup de changements.

Cette saison, les Saguenéens font partie des formations de la LHJMQ qui ont beaucoup brassé la soupe. En ajoutant six joueurs pendant la période ouverte aux transactions, ils ont modifié le quart de leur formation.

Aux yeux de Yanick Jean, la période d'adaptation n'est pas nécessaire uniquement pour permettre aux nouveaux coéquipiers de créer une chimie entre eux. Il y a plus.

«Cette période est nécessaire autant pour la cohésion que pour les gars qui s'essayent et qui pensent qu'ils sont assez bons pour gagner sans travailler», avance l'entraîneur et directeur-gérant des Saguenéens.

La plus récente sortie de l'équipe a fait la démonstration qu'elle a encore du chemin à faire dans la deuxième portion de l'affirmation de l'entraîneur. Samedi, malgré deux périodes bien difficiles, elle s'est sauvée de Baie-Comeau avec une victoire en fusillade à sa fiche.

Le match sur la Côte-Nord a donné le coup d'envoi à une séquence de six parties consécutives sur la route pour les Saguenéens. Elle se poursuivra mardi soir, lorsqu'ils s'arrêteront à Rimouski pour se mesurer à l'Océanic. La formation chicoutimienne prendra ensuite la route des Maritimes en prévision de matchs à Halifax, Saint-Jean et Bathurst. Cette portion du calendrier à l'étranger prendra fin le 27 janvier, à Shawinigan.

Sur papier, les Saguenéens ont attaqué cette série de matchs à l'étranger en brisant une mauvaise séquence de cinq défaites à l'étranger, samedi. Mais les chiffres ne dressent pas toujours un portrait fidèle d'une situation.

S'ils avaient perdu leurs cinq derniers matchs à l'extérieur de Chicoutimi avant de se présenter à Baie-Comeau, Yanick Jean ne croit pas que les Saguenéens avaient offert cinq mauvaises performances pendant cette portion du calendrier.

«Je n'ai pas un mot à dire de nos performances à Gatineau et Blainville, note Yanick Jean. Dans les dernières semaines, malgré des défaites, nous avons dominé à Gatineau, nous avons été très bons à Rimouski et nous avons été bons à Blainville.»

Dans la même logique, le match de samedi à Baie-Comeau n'a pas été très satisfaisant à ses yeux. La qualité de la performance passe toujours avant le résultat et c'est de cette façon qu'il aborde les quatre matchs que disputera son équipe au cours des cinq prochains jours.

Rubtsov à l'entraînement

Notons par ailleurs que German Rubtsov a fait ses débuts à l'entraînement avec les Saguenéens, lundi matin. Pour l'occasion, l'attaquant russe portait un chandail jaune, signe qu'il n'avait pas droit aux contacts physiques. Il doit aussi patiner mardi matin, avant le départ de l'équipe vers Rimouski.

Dans son cas, les dirigeants de la formation chicoutimienne veulent tout simplement jouer de prudence et s'assurer qu'il sera prêt au moment où il disputera son premier match avec sa nouvelle équipe. Cette première partie est toujours prévue pour jeudi, à Halifax.

Pointes de plume

• Les partisans des Saguenéens qui ont assisté au match de vendredi passé et qui ont eu l'impression qu'il y avait un hors-jeu sur le deuxième but de l'Armada de Blainville-Boisbriand avaient raison. Les images que les Saguenéens ont entre les mains sont très claires, mais le mal est fait. Interrogé sur le sujet, Yanick Jean a expliqué que le système de reprise vidéo au Centre Georges-Vézina était défectueux vendredi et que le juge vidéo n'a donc pas été en mesure de revoir la séquence. Chaque but inscrit dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec fait habituellement l'objet d'une révision...

• Olivier Rodrigue fait la démonstration que la valeur n'attend pas le nombre des années. Le gardien des Voltigeurs de Drummondville a hérité de la troisième étoile de la semaine dans la LHJMQ, lundi. Âgé de 16 ans, le Chicoutimien a terminé la semaine avec une moyenne de buts alloués par match de 1,40 et un pourcentage d'arrêts de 0,945. Il a aidé les Voltigeurs à obtenir trois points sur une possibilité de quatre. À chaque occasion, il a eu droit à la deuxième étoile de la partie. Olivier Rodrigue n'a pas perdu en temps régulier à ses cinq derniers départs (4-0-1)...

• Les deux premières étoiles de la semaine ont été décernées à Tyler Boland, de l'Océanic de Rimouski, et Zack MacEwen, des Olympiques de Gatineau. Le premier a amassé neuf points en quatre parties et le deuxième a inscrit trois buts et quatre passes en deux rencontres...

• Julio Billia prendra place devant le filet des Saguenéens, mardi soir...

• Guillaume Asselin, qui a connu une belle carrière dans l'uniforme des Saguenéens, a été honoré par le Blizzard du Séminaire Saint-François, dimanche. À sa seule saison avec cette équipe midget AAA, Asselin a amassé 91 points en 63 matchs. Il n'avait alors que 15 ans... Guillaume Asselin porte toujours les couleurs des Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières. Du 29 janvier au 8 février, il participera aux Universiades, au Kazakhstan...

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer