• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Des débuts prévus le 19 janvier à Halifax pour Rubtsov 

Des débuts prévus le 19 janvier à Halifax pour Rubtsov

L'entraîneur des Sags, Yanick Jean, a l'intention d'être... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

L'entraîneur des Sags, Yanick Jean, a l'intention d'être patient avec German Rubtsov.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Dans la longue histoire des Saguenéens de Chicoutimi, peu (ou pas) de joueurs ont autant fait jaser que German Rubtsov avant même d'avoir donné un premier coup de patin avec l'équipe. Le hockeyeur russe a encore beaucoup attiré l'attention, lundi, pendant le bilan de la plus récente période de transactions effectué par Yanick Jean.

Le directeur général et entraîneur des Saguenéens a rappelé qu'il a l'intention d'être patient avec celui qui a été le choix de première ronde des Flyers de Philadelphie en juin 2016. Convaincu de sa valeur sur la glace, Yanick Jean sait aussi que les attentes sont grandes envers Rubtsov. Il entend lui donner tous les outils pour qu'il termine la saison en confiance.

Comme prévu, Rubtsov a subi une opération pour soigner une fracture du nez, lundi, à Philadelphie. Il se présentera aux Saguenéens vendredi et s'entraînera pour la première fois au Centre Georges-Vézina le lendemain. S'il n'y a pas de complications, il disputera son premier match avec les Saguenéens le 19 janvier, à Halifax.

Rubtsov a été blessé pendant sa participation au Championnat mondial de hockey junior. Il n'a pas été utilisé à outrance par son entraîneur au cours du tournoi, mais l'équipe russe était principalement bâtie autour de joueurs de 19 ans et il en faisait partie malgré ses 18 ans.

«Nous allons d'abord travailler avec lui pour l'adapter (à son nouveau milieu), a dit Yanick Jean. Il ne parle pas un mot anglais. Il va arriver ici et il va être perdu. C'est normal. Il faut que les gens comprennent que ça prend une période d'adaptation. Mais c'est un bon joueur. Il a été choisi en première ronde au repêchage de la LNH et ce n'était pas l'effet d'un tirage au sort.

«On va lui donner du temps. C'est notre travail de bien l'encadrer. Ça va prendre du temps. On a vu par moments au Défi CIBC (Canada-Russie) tout ce qu'il est capable de faire. Il a montré des flashs.

Au début, ce sera ça. Il va montrer des flashs. Tout cela va se bâtir, un peu comme on va bâtir l'équipe. On va le mettre dans des situations avantageuses pour qu'il retrouve confiance offensivement rapidement.»

Yanick Jean a rappelé que le dossier Rubtsov a pris des allures de montagnes russes pour les Saguenéens. Les moments d'optimisme ont été suivis par des doutes et des incertitudes. Son club de la Ligue continentale de hockey a finalement accepté de le libérer et le hockeyeur n'a plus d'attache avec lui. L'an prochain, les Saguenéens n'auront pas à reprendre tout le processus et l'endroit où jouera Rubtsov sera déterminé par les Flyers.

Notons que Rubtsov, Nicolas Roy, Pierre-Luc Dubois et Joël Bouchard seront honorés par les Saguenéens, avant le match de vendredi, pour leur récolte d'une médaille au championnat mondial.

Parlant de Roy, il reste en contact quotidiennement avec son entraîneur et ce dernier ne peut dire quand il reprendra sa place. Ça pourrait être dès mardi soir ou encore vendredi, mais d'autres périodes de repos sont déjà prévues à son agenda pour lui permettre d'attaquer les séries en pleine forme.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer