Passer de la théorie à la pratique

Les élèves de cinquième secondaire de l'école Charles-Gravel... (Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Les élèves de cinquième secondaire de l'école Charles-Gravel en ont appris un peu plus sur les saines habitudes de vie, mardi, grâce à un projet préparé par les étudiants du baccalauréat en kinésiologie à l'UQAC.

Photo Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Serge Émond
Le Quotidien

Dix-huit étudiants du baccalauréat en kinésiologie à l'Université du Québec à Chicoutimi sont passés de la théorie à la pratique, mardi après-midi, en faisant la promotion des saines habitudes de vie auprès d'élèves de cinquième secondaire de l'école Charles-Gravel.

À l'aide de conférences sur la nutrition et l'activité physique ainsi que d'une activité découverte d'aérobie et de yoga, les étudiants universitaires ont fourni de l'information à leur auditoire sur des sujets qui touchent la bonne santé. Un guide sur les saines habitudes de vie appelé «Choix Santé» et préparé par des organisateurs de la journée a également été remis aux élèves.

L'activité présentée mardi était le résultat d'un travail qui s'est étendu sur 15 semaines. Dans le cadre du cours «Promotion des saines habitudes de vie», chaque étudiant au baccalauréat a eu un rôle à jouer pour préparer la journée et s'assurer de son bon déroulement.

Les étudiants au baccalauréat en kinésiologie de l'UQAC n'ont pas choisi de s'adresser aux élèves de cinquième secondaire par hasard. Ils ont retenu cette clientèle en se disant que le début des études collégiales est souvent associé au départ de la maison familiale.

«C'est souvent là qu'on peut développer de mauvaises habitudes, note un membre du comité organisateur de la journée, Félix Carrière. C'est là qu'il faut se faire à manger et il faut développer des trucs. On a souvent plus de responsabilités en raison de l'école. Souvent on peut manquer de sommeil. Il faut trouver du temps pour l'activité physique. Nous avons cherché à leur donner quelques trucs pour qu'ils aient de meilleures habitudes de vie.»

Les initiateurs du projet ont aussi obtenu la collaboration de Marc Tremblay, professeur d'éducation physique à Charles-Gravel. Dès le début, il a montré beaucoup d'intérêt pour l'idée.

«Nous voulions réaliser le projet à Chicoutimi pour que ce soit plus facile pour tout le monde, indique Félix Carrière. Nous avons contacté d'autres écoles secondaires, mais Charles-Gravel a vraiment été la plus réceptive. Nous avons donc poursuivi le projet avec elle.

«Pour les étudiants du programme d'études internationales de Charles-Gravel, le cours d'éducation physique a été remplacé par notre activité. Nous avons aussi utilisé une période habituellement consacrée à un cours de français. Les étudiants avaient le choix de participer. Je crois que seulement quatre sur les 60 ont choisi de ne pas le faire. La participation a été excellente.»

Tout en faisant la promotion des saines habitudes de vie, les étudiants universitaires se réjouissent d'avoir eu l'opportunité de mieux faire connaître leur champ d'intérêt.

«La kinésiologie est une nouvelle science, explique Félix Carrière. C'est une science de l'activité physique. On peut régler différents problèmes avec l'activité physique. Par exemple, ça peut augmenter le bien-être et améliorer le sommeil. Souvent la kinésiologie est associée à un entraîneur dans un gym. La promotion des saines habitudes de vie fait aussi partie du travail du kinésiologue. On peut également avoir un rôle de réadaptation dans un hôpital. Nous essayons de mieux faire connaître la kinésiologie.»

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer