• Le Quotidien > 
  • Sports 
  • > Surface synthétique: un projet de 1,8 M$ sur la table à l'UQAC 

Surface synthétique: un projet de 1,8 M$ sur la table à l'UQAC

Fort utilisé depuis son aménagement en 2005, le... (Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay)

Agrandir

Fort utilisé depuis son aménagement en 2005, le terrain synthétique de football/soccer de l'UQAC devra faire peau neuve d'ici 2018 au plus tard. La Corporation d'aide du Pavillon sportif soumet le projet de bonifier la réfection de la surface de jeu en y ajoutant une piste d'athlétisme de calibre provincial et national.

Archives Le Progrès-Dimanche, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

La surface synthétique du terrain de football /soccer de l'Université du Québec à Chicoutimi devant être refaite d'ici deux ans, la Corporation d'aide au Pavillon sportif de l'UQAC (CAPS) a soumis aux autorités de Saguenay un projet de réfection de ladite surface, qui pourrait être bonifiée par l'aménagement d'une piste d'athlétisme de huit couloirs autour du terrain. Dans le premier scénario, la réfection de la surface représente un investissement de 600 000 $, tandis que la deuxième option incluant la piste d'athlétisme gonflerait la facture à 1,8 million $.

Directeur du Pavillon sportif de l'UQAC, Mario Ruel a confirmé qu'une rencontre avec la Ville avait eu lieu en juin dernier, afin de les sensibiliser aux deux scénarios possibles. «La surface appartient à l'université et nous, nous en sommes les gestionnaires de la surface. Nous assurons la gestion des opérations relativement à tous les utilisateurs que sont la Ville de Saguenay, la Commission scolaire des Rives-du-Saguenay (CSRS), le Cégep de Chicoutimi et l'UQAC. «On propose une opportunité, mais les discussions concernant la réalisation n'ont pas été faites avec l'ensemble des partenaires, précise M. Ruel. On n'a pas rediscuté depuis avec la Ville pour savoir ce qu'il est mieux de faire et comment le financer, les programmes gouvernementaux existants, etc. C'est vraiment une idée qu'on a lancée.»

M. Ruel explique que le CAPS, de concert avec les services techniques de la municipalité, a constaté que la fibre du tapis était très usée et que la surface arrivait en fin de vie. Bref, la surface devra être renouvelée au plus tard en 2018, mais d'ici là, le terrain est parfaitement sécuritaire pour le jeu. Mais comme les fibres sont usées, les granules sont plus apparents et ralentissent le ballon.

«En bons gestionnaires, on s'est dit qu'il y avait une opportunité d'aménager une piste d'athlétisme autour et on s'est demandé si c'était faisable. La Corporation a fait une analyse topographique et une analyse de relocalisation et on en est arrivé à la conclusion que oui, c'est possible, mais qu'il faudra décaler un peu le terrain et que ça commande certains travaux.

«On a présenté ce projet à la ville en leur disant qu'il y avait une opportunité pour aménager cette piste, mais on n'en a pas encore parlé avec nos partenaires que sont la commission scolaire et le Cégep de Chicoutimi pour savoir si ça les intéresse, si ça correspond à un besoin et si ce serait un plus pour notre communauté», explique le directeur du Pavillon sportif.

«Comme corporation et gestionnaires, on dit que si on ne le fait pas là, l'opportunité ne se représentera pas avant 12 ans (2030)», dit-il. Si le projet de piste est laissé de côté, il assure que ce ne sera pas la fin du monde, mais au moins, la corporation ne pourra pas se faire reprocher de ne pas l'avoir envisagé lorsque la réfection de la surface a été faite.

La corporation a aussi soumis les scénarios à la municipalité afin qu'elle puisse les prévoir puissent les prévoir dans ses budgets d'investissement. «Dans les prévisions du Service des loisirs, il est déjà prévu qu'il faudra changer la surface et que 2018 serait le maximum pour le faire.» Si aucune rencontre à court terme n'est prévue, Mario Ruel estime aussi qu'il devra y avoir «des discussions avec tous nos partenaires au cours des prochains mois pour décider qu'est-ce qu'on fait, quand on le fait, comment on le fait et où iront les utilisateurs pendant les travaux.»

Une idée qui ne date pas d'hier

Le projet d'aménager une piste d'athlétisme autour du terrain synthétique de football ne date pas d'hier. Directeur du Pavillon sportif de l'UQAC, Mario Ruel rappelle que lorsque le terrain synthétique a été réalisé en 2005, l'aménagement d'une piste d'athlétisme avait aussi été envisagé. Mais à l'époque, les ressources financières n'étaient pas disponibles pour cet ajout. De plus, c'est Saguenay qui avait assumé la facture d'aménagement du terrain à 100 %.

Cette fois-ci, le projet est relancé avec la nécessité de refaire la surface du terrain et c'est le scénario d'une piste à huit couloirs qui est préconisé afin d'être en mesure d'accueillir des compétitions d'envergure provinciale et nationale.

«Avec huit couloirs, on répond aux standards de compétition de niveau canadien», dit-il, en mentionnant que piste du parc Saint-Jacques a seulement six couloirs.

L'ajout d'une piste autour du terrain et les travaux de relocalisation sont évalués à 1,2 million $.

«On n'a juste lancé l'idée, mais on n'a pas parlé avec nos partenaires pour sa réalisation, insiste M. Ruel. Il faudra toutefois s'asseoir ensemble pour avoir au moins une prise de position afin que le projet, peu importe l'option retenue, se réalise en 2018. Que l'ensemble des partenaires puissent décider ensemble si ce serait un plus pour la ville et si on investit collectivement ensemble.»

Car un projet similaire mijote également du côté du secteur nord de Chicoutimi. Mario Ruel assure que la Corporation n'est pas contre le projet de Chicoutimi-Nord, loin de là. «Ça fait partie des discussions qui devront être mises de l'avant parce que nous faisons tous partie de la même communauté et la capacité de payer est limitée. C'est sûr que ça devient un projet de société. Nous voulons seulement souligner que l'opportunité se présente à l'université», dit-il en rappelant que la décision appartient aux différents partenaires à l'issue d'une réflexion collective.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer